Corfou, destination nostalgie…28 août 2012

Corfou, destination nostalgie…28 août 2012

28 août 2012 0 Par Denis

On avait accosté au même endroit il y a 23 ans…

On longe une partie de la matinée les côtes de l’Albanie avant de continuer la navigation à l’intérieur du Kerkyra Northern Strait. Corfou est une île grecque dans la mer ionienne, à la frontière entre la Grèce et l’Albanie; elle est séparée de la terre ferme par un détroit de 3 à 25km environ. L’île compte environ 110 000 habitants dont 36 000 dans la capitale Kerkyra où nous allons passer l’après-midi.

co1

L’accostage se fait vers 12h aux abords du port de Corfou, une fois de plus, il faut admirer la maîtrise absolue de l’abordage. 100 m avant le quai, le paquebot gigantesque était encore perpendiculaire à celui ci alors qu’il fallait accoster parallèlement. Par une savante manoeuvre de rotation au joystick, centimètre par centimètre, le navire se retrouve en bonne position comme si elle avait été faite avec une gondole vénitienne!!! Il me semble que le commandant de bord du Classica aurait du être aux commandes du Costa Concordia, ça aurait surement évité ce qui est arrivé !!!

co11

Une île qui n’a pas changé

13h30, le bus pour Kerkyra nous attend, il s’agit de la capitale de l’île, il fait très chaud, une fois de plus…beaucoup d’émotions en arrivant dans le port d’origine où nous sommes déjà arrivés il y a 23 ans, avec un bateau beaucoup plus petit bien sur. On avait hâte de revoir Corfou, voir si rien n’avait changé. En fait, on a eu du mal à reconnaitre les détails mais l’esprit, l’ambiance nous a tout de suite semblé familiers. Corfou a cette particularité de plutôt ressembler à une ville du sud de l’italie, petites ruelles charmantes, pavées d’époque, commerces sympas, plutôt bruyant mais bonne ambiance.

co13

Beaucoup d’animation dans Kerkyra, la capitale

Après un début de promenade le long de la mer, claire et turquoise, on s’est rapidement engouffré dans la ville. Beaucoup d’animations, beaucoup de restaurants qui avaient l’air très appétissants et de boutiques de toutes sortes, artisanat surtout à base de bois d’olivier et joailleries. On a même testé une nouveauté (vous verrez les photos plus tard), il s’agit du « fish spa »; cela consiste à mettre les pieds, ou les mains dans une sorte d’aquarium rempli de poissons « docteurs » qui vous mangent litéralement toutes les peaux mortes des pieds et des mollets. C’est assez déroutant au début, ça chatouille, ça picote un peu mais finalement on s’y habitue très bien et très rapidement on finit par trouver ça très relaxant et apaisant.

co15

Un peu plus tard, dans les petites ruelles, on s’est laissé tenter par le fresh yogourt, spécialité grecque et des baklavas (espèces de pâtisseries hyper-caloriques remplies de miel et hyper bonnes); on a aussi beaucoup flané…flaner dans Kerkyra est un véritable régal, on marche au ralenti, on se laisse bercer nonchalament par le rythme tranquille de la vie insulaire grecque au milieu d’un décor de carte postale.

Retour au bateau à 18h, juste le temps de s’installer sur les transats du 12éme étage et le bateau appareille pour une autre destination grecque, Argostoli sur l’île de Cefalosti (une île ionienne).

A demain

Denis