Kotor, destination surprise au Montenegro…30 août 2012

Kotor, destination surprise au Montenegro…30 août 2012

30 août 2012 0 Par Denis

On va bientôt s’engouffrer dans le Fjord

On a gagné une heure ce matin en regagnant l’ heure originelle. Tant mieux, cela donnera un peu plus de temps pour profiter de la matinée avant la visite de Kotor qui se fera sans le système des excursions. Tout s’est bien passé pour le moment, pourquoi ne pas continuer. Certes, cela oblige à davantage se documenter mais c’est aussi cela que nous aimons, fouiner, découvrir, chercher des infos à droite à gauche et très souvent ça réussit pas mal.

IMG_4081

Kotor, trop peu connu, à découvrir absolument

Pour les férus de géographie et d’histoire, et sur une destination pareille, avoir quelques infos n’est pas du luxe, Kotor est une ville de la république du Montenegro située sur la côte de l’Adriatique.La ville est située dans les bouches de Kotor (Boka Kotorska), une série articulée de bassins profonds parfaitement répartis dans la mer ouverte, ceux-ci rappellent vaguement, par leur forme découpée, les fjords norvégiens. La ville fortifiée se trouve au fond des bouches, en bord de mer et adossée à un mont rocheux..Le principal attrait de la cité est l’imposante muraille, qui a une longueur de 4,5 km pour 15m de haut et jusqu’à 20 m de large. L’entrée dans le fjord est prévue aux alentours de 11h45, avec une arrivée finale à 13H30;

IMG_4089

Entouré de montagnes, nous naviguons vers Kotor

Une fois n’est pas coutume, le temps est brumeux ce matin, mais plutôt une espèce de brume de beau temps qui donne l’impression qu’il fera très beau et très chaud. Au moment ou nous rentrons dans le fjord, le pilote du port embarque à bord, afin d’aider le commandant à cheminer à l’intérieur du fjord et accoster dans le port de Kotor qui est tout petit. L’embouchure se divise en 2 parties, nous partons à droite, celle qui semble la plus étroite, on comprend mieux à ce moment là pourquoi on embarque un pilote local qui doit connaître le fjord comme sa poche. Nous sommes, Nathalie et moi, idéalement placés, sur des transats, à la proue (à l’avant quoi!!), au 12ème étage, la vue est superbe. Au moment où nous pénétrons dans le fjord, on comprend véritablement ce que signifie cette merveille de la nature; des montagnes de chaque coté, et la sensation d’être enfermé sur l’eau au milieu de ces sommets parfois très spectaculaires, le plus haut d’entre eux étant tout de même à 1895 m, et nous avons ainsi 28km à parcourir.

IMG_4074

Le panorama est impressionnant, on se rapproche de Kotor

On a l’impression d’être au ralenti, toujours dans une espèce de brume de beau temps, le soleil essaye désespérément de percer mais il peine à traverser cette couche qui aura disparu, nous l’espérons d’ici Kotor. Au fur et à mesure de notre avancée dans le fjord, cette sensation de rétrécissement se confirme, l’impression d’enfermement s’intensifie d’autant que la hauteur des sommets autour de nous augmente…ce n’est pas une sensation désagréable, bien au contraire tellement la beauté des lieux se révèle de plus en plus naturelle. La trajectoire devient de plus en plus précise et l’on voit nettement que l’itinéraire est parfaitement défini. Au bord de l’eau, beaucoup de petits villages, enfermés entre la montagne et la mer, on se demande comment font les habitants de cette région pour se déplacer…à part le bateau!! Le panorama est spectaculaire en tout cas, d’une beauté à couper le souffle, parfois les trajets en bateau sont un peu ennuyeux, là c’est un véritable plaisir des yeux, comme on dit, on en prend plein les mirettes. Et on se demande pourquoi cet endroit n’est pas davantage connu.. On a l’impression que les montagnes vont nous tomber dessus tellement elles sont proches, le navire a de moins en moins d’espace pour s’engouffrer..imaginez un colosse de 85000 tonnes, 220 m de long, 35 de large naviguer dans un fjord qui se rétrécit de minute en minute…waouhhh..que c’est beau!

IMG_4087

Nous croisons un paquebot aussi gros que nous…waouhh

12h15, nous croisons à l’endroit qui parait le plus étroit, un paquebot aussi gros que le notre, de la flotte concurrente, le MSC Armoria, les commandants de bord respectifs, par jeu, par coutume ou par règlement, je ne saurais dire, envoient à tour de rôle ,3 coups longs et 1 coup court de sirène qui à chaque fois nous surprennent et nous font bondir. Au fond du fjord, et malgré la brume, les montagnes se rejoignent, notre destination finale se rapproche. 13h30, enfin l’accostage,  en « direct live », le commandant réalise les manoeuvres en personne. La cabine de commandement dépasse, telle une terrasse à l’air libre sur la partie gauche ( et droite) du bateau et permet de voir le capitaine( et personne d’autre) à l’oeuvre, en toute décontraction; un petit coup d’oeil devant, derrière, sur le coté, et hop..un petit coup sur la manette comme s’il s’agissait d’un jeu vidéo…

IMG_4112

Nous débarquons à Kotor

Quelques minutes plus tard, le paquebot est parfaitement aligné le long du quai; je sais, je me répète mais cela m’impressionne toujours autant!! Nous débarquons à Kotor un peu plus tard, après avoir mangé, on ne pouvait pas avant, la vue était trop belle. Les chauffeurs de taxi et organisateurs de visites en tout genre sollicitent les passagers assez vigoureusement, on continue notre chemin jusqu’à la porte de la ville qui est, un peu comme Dubrovnik, entourée de remparts. La visite de la ville se fera au feeling, elle n’a pas l’air très grande mais faite uniquement de toutes petites rues adorables, pavées, avec pleins de petites places très sympas, d’innombrables églises (ça nous a surpris) et l’on n’a qu’une envie, c’est de flâner, admirer.

IMG_4139

Le Montenegro en plein développement 

Contrairement à Dubrovnik par contre ou tout était parfait, ici il reste encore beaucoup à faire, de nombreuses maisons et églises sont un peu à l’abandon, sans toit, ni fenêtres et cela gâche un peu cette sensation générale plutôt très agréable. Le Montenegro, n’est peut être pas encore, économiquement parlant, au niveau de sa voisine croate, mais nul doute que ce pays, tout comme l’Albanie, également voisine, se développeront d’ici quelques années. Un signe important d’ailleurs, nous sommes au Montenegro, et pour la première fois, dans un pays non membre de la communauté européenne  qui a adopté comme monnaie officielle…l’Euro!!! Si vous allez là bas, inutile de changer de l’argent si vous venez de la zone euro, et de plus les prix sont ENCORE (mais pour combien de temps??) très intéressants. Après la visite de la cité et une bonne glace à l’italienne,  la plage de Kotor est là pour nous relaxer, à deux pas de la cité et du bateau. C’est très pratique ici, tout est au même endroit, pas besoin de moyens de transport. Après un bon repos, une légère trempette, il est heure de rejoindre le Costa Classica qui fait figure de géant dans ce tout petit port.

IMG_4148

Demain, dernière escale..eh oui…on retourne en Croatie, à Split, ville plus moderne mais qui a gardé également une partie ancienne très agréable.

A demain