Arrivée en Suède, de Göteborg à Fjällbacka…2 novembre 2012

Arrivée en Suède, de Göteborg à Fjällbacka…2 novembre 2012

2 novembre 2012 1 Par Denis

Départ pour la Suède

Réveil encore une fois matinal aujourd’hui pour notre voyage en Suède, à Fjällbacka précisément; le vol au départ de lyon étant prévu à 6h30, il était convenu de se lever avant 5h00, à peine un café et c’est le départ pour Lyon-Saint-Exupéry. Après les formalités douanières d’usage qui se renforcent de plus en plus à chaque voyage, nous voilà prêts pour le décollage, dans un premier temps pour Bruxelles, tiens, un aéroport que nous n’avons bizarrement pas encore fréquenté.
Une petite heure d’attente dans la capitale Belge et c’est reparti pour Göteborg avec Brussels Airlines qui, lorsque vous êtes en classe « éco » ne vous donnent même pas un café…bref!!

IMG_4435

Arrivée à Göteborg-Landvetter, direction le loueur de voitures pour récupérer non pas une Volvo ou une Saab, mais une…Ibiza! Pour aller en direction de Fjällbacka, il faut longer la côte vers le nord et bien sur, on profite au maximum de cette partie méconnue ( pour nous) de la Suède, pays visité à deux reprises auparavant. La direction, bizarrement indiquait Oslo, la capitale norvégienne, direction donc le Nord et l’A60. En Suède, il n’existe pas vraiment d’autoroute comme on les connaît en France, il s’agît plutôt de voies rapides, limitées à 110 km/h ou 90 de temps en temps. Les « Nationales », elles sont limitées à 70 et comportent énormément de radars…annoncés environ 500 mètres avant…facile!! Cela nous a permis en tout cas de mieux profiter du paysage, qui est superbe, sauvage, boisé, avec beaucoup de plans d’eaux, avons vu des oies sauvages ainsi que très peu de monde sur la route, l’idéal pour découvrir le pays.

IMG_4416

Nous longeons la côte sud-ouest

La conduite en Suède est très agréable, très fluide, très reposante, les suédois sont d’un tempérament très calme au volant, contrairement à la conduite plus méditerranéenne, mais on s’ y fait très bien. Après 3/4 d’heure de route, au niveau de Stenungsund (cf la carte en bas de la page), on décide de quitter la route principale pour se rapprocher encore de la mer. La côte sud-ouest a la particularité d’abriter de nombreuses îles, c’est vers celles-ci que nous nous sommes dirigés en franchissant un superbe pont, version viaduc de Millau en plus petit ( à peine!!), pour rejoindre Tjörn, petite île rapidement traversée pour rejoindre avec un autre pont,plus discret, l’île d’Orust. De là, il faut encore continuer la route jusqu’à Uddevalla , à nouveau sur le continent et sur la route principale, toujours plein nord…puis MunkedalHamburgsund, et enfin la tant attendue Fjällbacka. Il nous aura fallu environ 2h pour rejoindre notre destination finale. Tout de suite, Nath et moi-même avons été séduits par ce petit port de pêche plein de couleurs, perdu entre la mer et le Vetterberget, cet immense rocher qui surplombe la ville d’une façon incroyablement impressionnante.

IMG_4442

Promenade dans Fjällbacka

Notre hôtel, le  Bryggan, est idéalement situé, à quelques mètres de la mer, en plein centre, sur la place Ingrid Bergman, et de là, nous décidons, après avoir déposé nos bagages, d’aller effectuer une promenade et explorer les environs. Après quelques heures d’avion et de voiture, il était devenu nécessaire de se dégourdir les jambes. Après tout c’est aussi un week-end nature qui était prévu, loin du monde, loin des touristes ( je sais, on est aussi des touristes!!). D’ailleurs, à ce propos, quelle surprise et presque quelle déception, en entrant dans l’hôtel de trouver…des français, qui apparemment ne sont pas restés. Bref, nous voilà partis, sous un ciel un peu menaçant, mais avec une température clémente, arpenter ce petit village adorable, tout à fait comme on l’imaginait, avec de belles maisons toutes aussi typiques les unes que les autres, toutes bardées de bois coloré.

IMG_4454

Beaucoup de maisons rouges

Ici, bien entendu, le fameux « rouge suédois » domine mais on y voit aussi des maisons jaunes, vertes, bleues, oranges et blanches; peut-être le besoin face à un climat rude par moments, et peu de soleil souvent, d’égayer la nature, l’environnement sombre des journées hivernales. Nous, en tout cas, cela nous plaît énormément; c’est peut-être un peu cliché, un tantinet presque trop typique mais que c’est dépaysant, joyeux, si près de notre pays et finalement si différent. Pourquoi d’ailleurs la plupart des maisons en Suéde sont-elles rouges? A l’origine, le rouge était utilisé dans les constructions suédoises pour ses qualités de conservation.

IMG_4446

Depuis, cette couleur a fini par devenir un véritable symbole national. Si bien que si vous demandez aujourd’hui à un enfant suédois de vous dessiner une maison, elle sera très probablement de cette couleur.Cette peinture datant du XVIIe siècle, toujours fabriquée de nos jours, fait partie depuis des siècles du paysage et du patrimoine du pays. En effet, cette peinture est fabriquée à partir des pigments de minéralisation dérivés de l’extraction de cuivre à la mine de Falun, en Dalécarlie (centre), depuis le XVIIe siècle. Les mêmes ingrédients sont encore utilisés aujourd’hui : pigment rouge à base d’ocre de fer, d’acide de silice et de zinc, possédant tous des propriétés de conservation du bois.

IMG_4467

Nous avons escaladé le Vetterberget, ce gros rocher au dessus du village

Ainsi omniprésent, ce rouge s’harmonise et crée un relief avec le vert de la végétation, le bleu du ciel et de l’eau, le gris des rochers, le blanc de la neige en hiver. Pour reparler de Camilla Läckberg qui est en grande partie « responsable » de notre venue ici à Fjällbacka, le plus bel endroit du monde selon elle (je vous laisse en juger…nous, on est un peu d’accord!!), cela nous a amusé de découvrir les différents lieux des intrigues qu’il y a encore quelques semaines, quelques mois, se trouvaient dans nos lectures,  tels « la princesse des glaces », le « prédicateur » ou le « soldat allemand » pour ne citer que ceux là. Qui  dit week-end nature, dit marche, ballades, expéditions, c’est ce qui a été fait ensuite en escaladant le Vetterberget (à vos souhaits…) cette espèce de monstre de rocher qui surplombe Fjällbacka, vous aurez l’occasion de le voir en photo. Le début de l’ascension se fait par des escaliers en bois d’un autre temps, l’arrivée au bout de quelques centaines de marche et une montée très spectaculaires, parfois au milieu d’immenses rochers, notamment le Kungsklyftan,( dont on dirait qu’ils sont tombés du ciel), nous réserve une belle surprise, avec une vue extraordinaire sur les maisons rouges, la mer et les îles avoisinantes.

IMG_4488

Excellent restaurant gastronomique au Bryggan hotel

Une vue imprenable comme on dit, mais rassurez-vous, on l’a bien prise!! La ballade qui a suivi sur le plateau, en solitaire bien sur, s’est révélée incroyable, on avait l’impression d’être sur un sol lunaire, ou alors sur le dos d’un dragon comme dirait… le fils de Camilla Läckberg. Plusieurs kilomètres de marche ensuite pour contourner le monstre et se retrouver à l’extérieur du village, épuisés mais ravis. Un peu de repos s’en est suivi avant d’aller au restaurant gastronomique de notre hôtel pour déguster les spécialités locales à base de homard, moules, noix de Saint-Jacques, crevettes, morue, flétan, saumon, uniquement des produits de la mer, fraichement pêchés et excelentissimes. Encore une superbe journée qui a commencé à 5h du matin, autant vous dire qu’on n’a pas trainé pour aller se reposer avant d’affronter la deuxième journée de notre périple scandinave.

A demain

photos de Fjällbacka