2013, France

Tournemire et le château d’Anjony 🇫🇷

19 et 20 janvier 2013

Après Salers, nous voilĂ  partis pour Tournemire, l’autre ville du Cantal classĂ©e parmi les plus beaux villages de France. La route est terriblement sinueuse, heureusement que depuis la veille, la neige a passablement disparu. Le Cantal regorge de magnifiques maisons et la route qui mène Ă  Tournemire n’en manque pas, souvent isolĂ©es, parfois au milieu de petits hameaux loin de la route...on se demande souvent de quoi les gens vivent dans ces endroits très reculĂ©s, beaucoup de rĂ©sidences secondaires certainement ce qui explique le manque de vie en plein coeur de l’hiver.

IMG_5029

Les Ă©pingles Ă  cheveux sont impressionnantes, les vallĂ©es sont très profondes, Ă  chaque fois que l’on a traversĂ© une petite rivière, il faut remonter de l’autre cotĂ© au prix d’innombrables virages…âmes sensibles s’abstenir. Toujours cette impression d’ĂŞtre seuls au monde..au bout du monde, terriblement beau et spectaculaire. L’arrivĂ©e Ă  Tournemire s’effectue par une descente absolument vertigineuse. Le village est très petit, quelques maisons seulement, dominĂ©es par le château d’Anjony, malheureusement ouvert uniquement de mi-fevrier Ă  mi-novembre. Celui ci a Ă©tĂ© construit aux environs de 1430. MalgrĂ© les vicissitudes subies par la famille d’Anjony durant la RĂ©volution de 1789, le château est demeurĂ© intact durant la tourmente. Il n’a pas non plus subi de transformation au XIX° siècle, ce qui permet de visiter un monument, toujours habitĂ© par la mĂŞme famille, et demeurĂ© tel qu’au temps des Rois.

IMG_5032

Autour de l’église romane du XIIe S, les maisons des XIV et XVe S, avec leurs murs en pierres de tuf et leurs toits de lauze ou d’ardoise, sont typiques de l’habitat traditionnel cantalien. La visite est relativement courte, le village est beaucoup plus petit que Salers et son attrait principal repose surtout sur la visite du château que nous ne pourrons pas voir malheureusement…il faudra revenir!! Nous reprenons la route, direction Pailherols, lĂ  ou nous allons sĂ©journer, Ă  environ 50 km de lĂ . Encore une fois il faudra passer plusieurs vallĂ©es et escalader plusieurs montagnes; les distances paraissent interminables, la moyenne kilomĂ©trique très faible, d’autant que la nuit tombe et l’Ă©lĂ©vation de l’altitude amène Ă©galement un peu de neige.

IMG_5035

Nous roulons sur les pentes du Puy Mary dans la vallĂ©e de la Jordanne, escaladons le col du Pertus, ouvert mais indiquĂ© « difficile », on tente le coup et vers 19h nous arrivons enfin Ă  destination. L’Auberge des Montagnes est encore illuminĂ© de NoĂ«l, le dĂ©cor est magique, l’ambiance est chaleureuse, familiale. Après nous ĂŞtre un peu rafraichis et changĂ©s il faut rejoindre le restaurant oĂą nous attend un superbe repas. Foie gras poĂŞlĂ©, noix de Saint-Jacques, perdreau et pour finir un superbe soufflĂ© aux fruits de la passion nous ont rĂ©galĂ©…waouhhh, quel repas d’anniversaire!!

IMG_5042

Après une bonne nuit de sommeil, surprise le lendemain au moment d’ouvrir les volets…la neige qui avait disparu s’Ă©tait remise Ă  tomber de plus belle..pas d’hĂ©sitation, il faut rentrer le plus rapidement possible. il y a tout de mĂŞme 100 km de route sur une neige grasse qui ne cesse de tomber. Superbe week-end dans le Cantal malgrĂ© ce retour un peu difficile mais nul doute que notre prochain voyage Ă  Lisbonne, dĂ©but mars ne connaĂ®tra pas les mĂŞmes conditions mĂ©tĂ©os.

A bientĂ´t

les photos de Tournemire et Pailherols

 

Suite

Laisser un commentaire