Santorin, sentiments mitigés…5 mai 2013

Santorin, sentiments mitigés…5 mai 2013

6 mai 2013 0 Par Denis

Nostalgie dans les Cyclades

Il y a 23 ans déjà, à l’occasion de notre premier voyage ensemble,   et après avoir traversé toute l’Europe en train, notre destination finale nous avait menés à Santorin. Arrivés à Athènes, la première destination qui se présentait était cette île déjà à l’époque star des Cyclades. Après une traversée nocturne et une nuit entière passée sur un banc, sur le pont du ferry, notre première escale aux premières lueurs du jour fût Ios, une île voisine.

L’arivée un peu plus tard se révéla magique. Cette île volcanique, aux falaises abruptes et aux villages perchés, accrochés on ne sait comment aux rochers, avait d’emblée conquis notre coeur.

santorin 1990

Les quelques jours passés à l’époque, avaient conforté l’image que nous avions des Cyclades, petites maisons blanches et chapelles aux dômes bleus. Peu peuplée et encore peu accessible aux touristes, elle permettait de découvrir et d’apprécier la quiétude et la tranquillité des îles grecques.

santorin aéroport

Un aéroport fait désormais venir beaucoup de touristes…malheureusement

La construction d’un aéroport et par la même, l’arrivée du tourisme de masse a contribué depuis 20 ans à détruire l’image que l’on peut avoir de ce petit paradis aujourd’hui envahi par les promoteurs avides de remplir leurs hôtels sans âme et à l’architecture insipide. Le petit port autrefois fréquenté par quelques modestes loueurs de chambres avec leurs petits panneaux « faits main » -Rooms to let – a été inexorablement remplacé aujourd’hui un nouveau port où vocifèrent quelques loueurs de voitures sans état d’âme.

IMG_6256

premières impressions de Santorin négatives

Le jeune propriétaire de notre hôtel heureusement nous attendait pour nous conduire à Perissa, de l’autre coté de l’île. L’impression négative perçue en abordant l’île se confirma de km en km, en traversant des villages aux allures impersonnelles, sans âme, négligés, et malheureusement loin de l’image connue il y a plus de deux décennies déjà. Et que dire de l’hôtel? L’appartement de la grand-mère du proprio à coup sur, le bidet en moins mais la baignoire sabot toujours fidèle au poste! Et la vue depuis la terrasse? Un terrain vague servant de parking à quelques voitures abandonnées et la route principale à quelques encablures seulement. Du silence de Folegandros à la nationale de Santorin il y avait un abîme dont on se serait bien passé…Allez, modérons notre déception…après avoir traversé le « Perissa Shopping Center », sans boutiques, puis longé des carcasses de maisons qui ne seront sans doute jamais terminées, nous débouchons sur une immense plage de sable noir, original!

perissa sable noir

Heureusement qu’il y avait la moussaka

Et là, le clapotis des vaguelettes nous réconcilie avec le décor ambiant plutôt tristounet…magie de la mer Egée. Pas pour longtemps malheureusement: apparemment, ce coté de l’île est réputé pour sa vie nocturne et les voitures « discothèques » sont là pour nous le rappeler..! Le front de mer rappelle le notre dans le sud, plages, routes rectilignes et restaurants collés les uns aux autres, rivalisants d’aguicheurs qui viennent vous chercher jusqu’au milieu de la rue. Impossible pourtant de quitter le sol grec sans déguster une bonne moussaka, et ce fût la bonne surprise du jour (enfin). Après avoir succombé aux éloges d’un jeune rabatteur à propos de son établissement, nous nous sommes régalés comme jamais.La nuit qui suivit, les carillons, les pétards et les démarrages bruyants de motos kitées ont rappelé que nous « fêtions » la Pâques orthodoxe.

IMG_6087

Ce voyage de quelques jours dans les Cyclades amène à quelques remarques et en conclusion je dirais que si vous aspirez à des vacances calmes dans un environnement sauvage et préservé du tourisme de masse, loin des sentiers battus alors dirigez vous vers Folegandros ou une de ses équivalentes, telles Serifos, Siphnos ou Kimilos.

IMG_6259

Si par contre, vous cherchez le soleil facile, un accès rapide par les airs capable de déverser des hordes de touristes en quelques heures, que vous trouvez la Tunisie surfaite, alors courrez à Santorin! Il s’agit certainement d’une destination idéale pour les vacances familiales, au soleil, dans des hôtels dédiés au bien être de tous, petits et grands. Pour nous, le Santorin de nos souvenirs n’est plus, paix à son âme. Nos sentiments sont désormais…mitigés à propos de ce genre de destination.