Faut-il vraiment éteindre son portable quand on prend l’avion?

Faut-il vraiment éteindre son portable quand on prend l’avion?

20 mai 2013 0 Par Denis

Vous qui voyagez souvent en avion, vous avez surement du entendre le message de l’hôtesse suivant:  » veuillez svp éteindre vos appareils électroniques pendant le décollage et l’atterrissage »; mais est-ce vraiment utile, et surtout est ce réellement dangereux de contrevenir à cette consigne? Croyez-vous réellement que dans un avion, il n’y ait pas au moins une personne qui n’ait pas laissé son téléphone ou son Ipad en marche? Je n’ai pas l’impression que récemment, et depuis que les portables existent, beaucoup d’avions se soient écrasés ou se soient perdus par la faute des appareils de télécommunications personnels.

28disrupt-tmagArticle

Cet article a été écrit grâce à une étude sérieuse faite par l’aviation américaine et publiée récemment dans le New York Times.On compte environ 100.000 vols par jour dans le monde. Cela fait 36 millions par an, soit, sur les 20 dernières années, plusieurs centaines de millions de vols dans lesquels plusieurs personnes avaient, à coup sûr, leur téléphone allumé.

project-open-sky-boeing-737-400-VC-fsx2

L’étude concerne tout de même 712 millions de passagers qui ont voyagé à l’intérieur des Etats-Unis en 2010. En supposant que environ 1% de ces mêmes passagers volant sur Boeing 737 ont laissé leur téléphone cellulaire, leur ordinateur ou Ipad allumé,( en réalité d’après un sondage de Airline Passenger Experience Association et la Consumer Electronics Association, 30% des passagers admettent avoir déjà oublié d’éteindre leur téléphone durant un vol, 21% indiquent le mettre en « mode avion », et 5% disent l’éteindre « de temps en temps ») cela signifierait qu’environ 7 millions de passagers sur 11 millions de vols auraient mis en danger la vie de leurs collègues de bord!!! En fait, en 2010, aucun accident d’avion n’a été attribué à l’utilisation d’appareils électroniques, pas plus qu’en 2009, 2008 ou 2007; tirez-en vous même les conclusions. Vous vous doutez bien que les autorités aériennes internationales qui ont peur d’une petite bouteille de 100ml de shampoing n’autoriseraient certainement pas des passagers à embarquer toutes sortes d’appareils qui pourraient potentiellement être utilisés par des terroristes ou plus simplement par des passagers qui risqueraient de provoquer un accident grave.

article_avion-tel

Les nouvelles technologies font toujours peur et quand il n’est pas prouvé qu’il y a un danger à l’utilisation de ces appareils, le contraire n’est pas non plus prouvé, ce qui amène toujours à la même conclusion: le principe de précaution poussé à l’ extrême. Et le temps que les études sérieuses soient faites, de nouvelles technologies sont déjà arrivées. En fait, il est surement plus dangereux, selon une étude faite par des ingénieurs en électronique, de rallumer des appareils tous en même temps( ce que font les passagers après le décollage) que de les laisser allumés, même au décollage ou à l’atterrissage. C’est comme si vous réveillez quelqu’un subitement avec une douzaine de cornes de brume dans les oreilles. Il est également prouvé que les fréquences radios utilisées par les téléphones portables sont totalement différentes de celles utilisées dans l’aviation commerciale d’autant qu’il est également reconnu que ces mêmes fréquences sont protégées des fréquences utilisées par les téléphones et autres Ipad.

ipad-hero

Alors attention, je tiens à préciser que je n’ai pas écrit cet article pour vous recommander et vous inciter à utiliser vos téléphones portables dans les avions; continuez surtout de suivre assidument les consignes que l’on vous donnera. Je relate ici uniquement une étude sérieuse publiée dans un journal sérieux et il serait peut être temps de se poser la véritable question de l’utilité de cette interdiction à une époque ou ce mode de communication est largement entré dans les moeurs et qu’interdire juste parce qu’on ne sait pas ou parce qu’on ne cherche pas à savoir n’apparait plus très réaliste. Officieusement, et davantage que pour des raisons techniques, il y a aussi d’autres raisons à l’interdiction de ces appareils…selon les pilotes de ligne, les décollages et les atterrissages sont les moments les plus dangereux, on s’en douterait un peu…tout doit donc être rangé sous le siège. En cas de freinage brutal, un ordinateur portable ou même une tablette peuvent se transformer en projectiles dangereux. Quand aux inoffensifs iPod, ils empêchent soit disant d’écouter les consignes de sécurité.. honnêtement les arguments publiés aujourd’hui sont tout de même un peu faibles!!

P.S: entre nous et pour être honnête, lorsqu’on prend l’avion et que cela ne dure finalement que quelques heures, il n’est tout de même pas si difficile de se passer de son portable, de son ordi ou de son Ipad ou de n’importe quel autre appareil électronique. Une petite cure de sevrage de ces engins quelque peu addictifs, reconnaissons le , ne nous fera surement pas de mal; la cigarette a bien été interdite sur ces mêmes vols, il me semble que la mesure soit très bien passée, y compris par les fumeurs qui aujourd’hui reconnaissent le bien fondé de la réglementation.