Un week-end en Aveyron…juin 2013

Un week-end en Aveyron…juin 2013

25 juin 2013 0 Par Denis

Ayssènes, 18 habitants, au bord du Tarn

21 au 23 juin 2013: La France est belle et nous avons décidé désormais d’aller plus souvent à sa rencontre. Les 95 départements( + les DOM-TOM) ont la particularité et l’avantage d’être tous différents. Autant d’occasions de découvrir des paysages incroyables, des côtes maritimes superbes, des montagnes majestueuses, des villes magnifiques et des villages absolument adorables. L’Aveyron fait partie de ces départements
vraiment spectaculaires où la nature est reine et où chaque virage, chaque vue sur le Tarn, chaque traversée de village se mérite au centuple. La décision a été prise de nous rendre ce week-end du 21 au 23 juin 2013 à Ayssènes, petit villlage de 18 habitants, au bord des raspes du Tarn, et plus particulièrement au moulin d’Ayssènes, rénové avec passion pendant plus de 30 ans par un Géo Trouvetou et professeur foldingue du bricolage.

AY2

On arrive au gîte

Approcher celui-ci s’est révélé tout à fait incroyable, jamais les dernières centaines de mètres d’une arrivée dans un gîte ne s’étaient avéréesaussi compliquées et périlleuses; à Ayssènes, devant l’église du village, nous avons du emprunter un petit chemin de la taille d’une voiture pas trop large; angoisse, avec le rocher à droite et un ravin non protégé à gauche, la descente ne s’annonçait pas des plus aisées; 300m plus loin en contre-bas arrive une épingle à cheveux qu’il est impossible de prendre en une seule fois. Après plusieurs manoeuvres et une fois celle- ci franchie, il reste encore 200m d’un chemin toujours aussi étroit et pentu que l’on a descendu à 2km/heure… au moins!!! La vision est alors fantastique, le moulin est au bord d’une petite rivière qui serpente dans un charmant décor de carte postale, le bruit de l’eau qui dévale est presque assourdissant mais je suppose que l’on va s’ y habituer, il faudra bien…

IMG_2090

L’ancien moulin est composé de plusieurs bâtiments qui datent de plus de 100 ans, l’intérieur est décoré de façon extrêmement rustique, tout a l’air authentique et d’époque. On adore, on s’y sent tout de suite bien, c’est le bout du monde mais quel régal de se dire que nous allons y passer deux jours et profiter, depuis cet hébergement original, de la région des grands Causses, le long des Raspes du Tarn, en Aveyron.

AY3

L’Aveyron est le département (avec la Dordogne) où se trouvent le plus de villages classés les « plus beaux villages de France », 10 en tout; deux d’entre eux se trouvent à proximité d’Ayssènes, Brousse le Chateau et Peyre que bien sûr nous sommes allés visiter pour compléter notre collection;

ces villages primés nous ont tout de même un peu décu mais peut-être que leur attribution qui date désormais de plus de 15 années pour Brousse demanderait à être revue; non loin de là se trouvent également Villefranche de Panat et son lac, la Tour de Peyrebrune, Saint-Izaire ainsi que Les Costes Gozon où une rencontre avec un forgeron de génie nous a enthousiasmé.

Un forgeron de génie

Impossible en effet de rédiger cet article sans parler de ce personnage truculent, fantasque, original mais surtout génial qui depuis plusieurs générations exerce le formidable, (mais un peu oublié désormais), métier de forgeron; sa particularité et sa différence résident dans le fait que les objets réalisés par cet artisan de génie représentent aussi bien des animaux que des personnages de bandes-dessinées ou alors tout ce que l’on voudra bien lui demander de forger…mais uniquement avec des morceaux de ferrailles de récupération de toutes origines et de toutes formes.

IMG_2114

Admirez ce qu’il a réalisé, vous n’en reviendrez pas, nous avons passé un long moment à discuter avec lui, les techniciens et bricoleurs du groupe se sont régalés à lui poser toutes sortes de questions auxquelles il était ravi de répondre.

La spécialité locale: la châtaigne

Mis à part le tourisme, la source principale de revenus de la région et tout particulièrement d’Ayssènes, est la châtaigne qui possède désormais son musée qu’il faut absolument visiter; celui ci est particulièrement instructif, pédagogique et ludique. Il nous explique par exemple la différence ¨fondamentale¨ qu’il y a entre la châtaigne et le…marron, qui n’est pas une châtaigne, enfin si mais pas tout à fait, enfin bref, allez voir le musée, vous comprendrez peut-être la différence mieux que moi; il y a tout de même 700 espèces de châtaignes répertoriées, alors pas facile de s’y retrouver. Après le musée, nous sommes encore allés admirer le paysage avoisinant, depuis le belvédere d’Ayssènes qui surplombe les raspes (Les Raspes sont des défilés encaissés et relativement sauvages, où serpente le Tarn domestiqué sous la forme de plusieurs réservoirs dévolus à l’exploitation de l’énergie hydraulique. Ils forment la limite sud du Lévézou et la limite nord du pays Saint-Affricain. Ce territoire très abrupt présente une faune et une flore exceptionnelle et est parcouru par une multitude de cascades et de ruisseaux.)…merci Wikipédia

Magnifiques paysages extrêmement spectaculaires et reposants et qui étaient de plus, en cette saison particulièrement humide,  incroyablement verdoyants.

L’Aveyron se mérite et s’ admire…à bientôt pour un nouveau voyage ( Berlin)

IMG_2129