2013, Allemagne, Berlin

Le Mur et Check point Charlie 🇩🇪

20 juillet 2013

A la recherche des traces du Mur

Le Mur de Berlin fut construit en 1961 et chuta le 9 novembre 1989. .Il n’Ă©tait pas envisageable de venir Ă  Berlin sans aller Ă  la dĂ©couverte de ce « mur de la honte », long de 156 km, et qui a sĂ©parĂ© Berlin en deux parties, opposant deux idĂ©ologies et privant de libertĂ© toute une partie de la population, souvent sĂ©parĂ©e brutalement de leur famille et de leurs amis.
A ce jour, Il reste essentiellement six endroits oĂą le Mur est encore prĂ©sent, le reste du trajet est marquĂ© au sol par deux lignes de pavĂ©s ainsi que des plaques en fonte portant l’inscription « Berliner Mauer 1961-1989 ». L’essentiel du Mur a Ă©tĂ© dĂ©truit;  dans les premiers mois, environ 100m par jour de Mur ont Ă©tĂ© arrachĂ©s par les chasseurs de souvenirs, appelĂ©s aussi « Mauerspecht », les piverts du Mur; la RDA s’est efforcĂ©e ensuite de dĂ©manteler au plus vite l’objet de leur honte. Le reste le plus connu du Mur, l’East Side Gallery, est situĂ© le long de la Spree, entre la gare de l’Est et le pont de l’Oberbaum qui enjambe la Spree. Il mesure 1,3 km. Ce sont ces quelques souvenirs que nous avons dĂ©cidĂ© de dĂ©couvrir avant que l’usure et l’oubli ne les fassent dĂ©finitivement disparaitre.les traces du mur sont partout

Nostalgie Est-Allemande dans Karl Marx Allée

Le dĂ©part de notre pèlerinage dĂ©bute au niveau d’Alexanderplatz, qui se voulait la vitrine du socialisme, et le point de dĂ©part de banlieues « grandiosement rĂ©pĂ©titives ». MalgrĂ© la chute du mur, le clivage Berlin-Ouest-Berlin-Est reste toujours prĂ©sent comme si chacun voulait garder le souvenir de son passĂ© toujours prĂ©sent et visible. C’est ainsi que sous un soleil de plomb,  la première rue empruntĂ©e s’appelle la Karl-Marx allee, ça ne s’invente pas!!! Il s’agit tout de mĂŞme de la rue qui accueillait les dĂ©filĂ©s de l’armĂ©e sous le rĂ©gime communiste et qui s’Ă©tait mĂŞme appelĂ©e Stalinallee, c’est dire!!!.Autrefois influencĂ©e par l’architecture soviĂ©tique, cette rue qui est toujours bordĂ©e d’immeubles massifs et parfaitement symĂ©triques est plutĂ´t un lieu de vie agrĂ©able; les façades toutes refaites donnent une image plus plaisante d’une Ă©poque qui privilĂ©giait la rigueur, la froideur et le manque d’originalitĂ©.

IMG_6501

Première traces du Mur à Potsdamplatz

Le courage manquait pour descendre toute l’allĂ©e (un peu rĂ©pĂ©titif tout de mĂŞme), le but de la journĂ©e Ă©tant surtout d’aller Ă  la rencontre des restes du Mur. C’est en arrivant Ă  Potsdamplatz qu’apparait le premier morceau de Mur, dĂ©sormais le plus souvent  taguĂ© ou dĂ©corĂ© par quelques artistes aux idĂ©es et aux talents parfois particuliers mais nous aurons l’occasion d’en reparler lorsque nous serons Ă  East Side Gallery. Le Mur fait aujourd’hui l’objet d’un commerce, autour de celui ci se produisent des artistes, on vous propose d’apposer sur votre passeport le visa est-allemand, les vĂŞtements et accessoires de l’armĂ©e est-allemande (les originaux) se vendent Ă©galement, on vous prend en photo avec des faux militaires et leurs drapeaux etc…ça plait aux japonais, pourquoi pas! C’est Ă  partir de lĂ  que  le tracĂ© du mur Ă©tait visible au sol grâce Ă  une double ligne de pavĂ©s( pas partout). Il fallait tout simplement suivre cette ligne en direction de Check Point Charlie.

des morceaux de mur

Le premier vrai morceau de Mur encore érigé

Les morceaux de Mur sont ainsi dissĂ©minĂ©s dans plusieurs endroits de la ville et ont tous eu la mĂŞme forme, mĂŞme hauteur et mĂŞme base qui leur permettaient de tenir seuls sans fondations. Je ne voudrais pas vous abreuver de chiffres mais en voici juste quelques uns pour vous donner une petite idĂ©e de l’ampleur du « projet est-allemand », 3,6 mètres de haut, 302 miradors, 14000 gardes, 600 chiens et officieusement 138 morts qui ont tentĂ© de franchir le mur…brrrr…ça fait froid dans le dos!!! C’est donc parti, en suivant les « traces » du Mur, pour Check point Charlie qui Ă©tait un des points de contrĂ´le qui permettait de traverser Berlin Ă  l’Ă©poque du Mur. Quelques centaines de mètres avant ce passage, subsiste une centaine de mètres du Mur encore Ă©rigĂ©, abimĂ©, trouĂ©, taguĂ© mais toujours debout. Comme c’est le premier vĂ©ritable morceau du Mur encore en place qui est aussi authentique, nous restons un moment devant celui ci. Et lĂ , notre imagination s’emballe, on se met Ă  imaginer la vie qu’avaient ces habitants, aussi bien Ă  l’est qu’Ă  l’ouest, confrontĂ© Ă  un mur certes physique mais aussi moral, avec des interdits, des obligations et des souffrances. Comment aurions nous rĂ©agi dans la mĂŞme situation?, A 23heures,le 9 novembre 1989, les berlinois de l’Est  ont montrĂ© que quand une population est acculĂ©e et humiliĂ©e, quand une population n’a plus rien Ă  perdre, alors plus rien ne peut l’arrĂŞter. Seul le courage civique de la population a pu permettre la chute du Mur.Très Ă©mouvant…

il a été en grande partie détruit

Check-point Charlie, reproduction d’après l’original

A quelques encablures de lĂ , une visite super intĂ©ressante du musĂ©e de la STASI..lĂ  aussi, ça fait froid dans le dos, puis un peu plus loin et plus marrant, on passe devant le musĂ©e de la Trabant et enfin quelques centaines de mètres plus loin, voilĂ  Check Point Charlie, l’un des principaux points de contrĂ´le du Mur; en fait, il ne s’agit plus ici de l’original mais d’une reconstruction rĂ©alisĂ©e par un groupe privĂ© suite Ă  la demande de la population qui voulait conserver ce symbole important. Il faut reconnaitre que le lieu a pris aujourd’hui un aspect plus commercial que symbolique. Beaucoup trop de touristes, Ă  notre goĂ»t (mais on en Ă©tait!!) s’amassent sur le lieu pour se faire prendre en photo devant des figurants en uniforme!!

IMG_6559

Des morceaux de murs engagés

Autour de Check Point Charlie sont exposĂ©s des morceaux du Mur absolument fabuleux, pleins de couleurs, pleins de messages mais aussi d’humour, la reconversion des ces morceaux de bĂ©ton prend aujourd’hui une tournure symbolique et utile. Des dizaines de kilomètres ont Ă©tĂ© dĂ©truits mais ce qui reste doit ĂŞtre sauvegardĂ© pour ne jamais oublier ce qui s’est passĂ©. 23 ans après, il est facile de dire ça, mais qu’en sera-t-il dans 50 ans quand nombre de personnes prĂ©sentes en 1989 ne seront plus lĂ ?

bien vu!!! bien vu!!!

East Side Gallery, une galerie de 106 peintures

La partie la plus importante du Mur encore en place a Ă©tĂ© nommĂ©e East Side Gallery; La portion de Mur se situe sur la MĂĽhlenstraĂźe, dans l’arrondissement Friedrichshain, entre le pont OberbaumbrĂĽck et la Ostbanhof (gare de l’Est). Il faut prendre le mĂ©tro pour nous y rendre, c’est assez loin. Cette section du mur encore debout mesure environ 1,3 km, La galerie est constituĂ©e d’environ 106 peintures rĂ©alisĂ©es par des artistes du monde entier, peint sur le cĂ´tĂ© est du Mur de Berlin, souvent emprunts de messages pacifiques ou ayant Ă©videmment un rapport avec la chute du Mur. Il faut Ă  mon avis y consacrer une bonne partie de la journĂ©e, d’abord pour apprĂ©cier et comprendre un art souvent « particulier » mais surtout pour s’imprĂ©gner de l’ambiance, le site est superbe, au bord de la Spree, la rivière qui traverse Berlin. On se trouve plutĂ´t en dehors du centre ville, et malheureusement la dĂ©gradation due Ă  l’usure et au vandalisme ne garantit pas la pĂ©rennitĂ© du lieu encore très longtemps. Alors dĂ©pĂŞchez vous d’aller admirer la plus grande galerie en plein air au monde.

IMG_6580

Retour en bateau-mouche

Après avoir longuement admirĂ© toutes ces oeuvres et pour revenir en centre-ville, la solution du bateau-mouche  a semblĂ© la plus sympathique. La chaleur caniculaire paraissait plus supportable au bord de l’eau, la navigation lente a durĂ© plus d’une heure tout en admirant Berlin d’une autre façon, la journĂ©e ne pouvait pas mieux se terminer. Encore une fois, la nuit et les lumières de la ville nous ont permis de flâner avant de rejoindre tranquillement notre hĂ´tel sachant qu’une longue journĂ©e Ă©tait encore prĂ©vue le lendemain…objectif vĂ©lo et plus particulièrement un tandem pour terminer la visite de Berlin et ses quartiers moins connus et moins touristiques, mais qui ont la particularitĂ© d’avoir Ă©tĂ© traversĂ©s par le Mur, aujourd’hui visible uniquement dans le bitume Ă  l’aide de cette double allĂ©e de pavĂ©s…Ă  demain

Berlin la nuit c'est joli Ă©galement

les photos du 2ème jour à Berlin

Suite

Laisser un commentaire