Destination Prince Edward Island…27 et 28 août 2013

Destination Prince Edward Island…27 et 28 août 2013

30 août 2013 0 Par Denis

PEI, la plus petite province du Canada

Capture d’écran 2014-01-19 à 00.29.44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de Maitland ce matin , au bout de la baie de Fundy,(Cliquez ici pour voir l’itinéraire de la journéela marée ici peut atteindre 16m, et les alluvions charriés par ces mouvements extraordinaires donnent à l’océan une couleur marron, pas très ragoutant à vrai dire, surtout si l’on veut s’ y baigner. ça ne doit pas vraiment être la spécialité du coin. Nous quittons rapidement l’endroit, la route sera longue aujourd’hui.

La baie de Fundy a marée basse

La baie de Fundy a marée basse

Le pont de la Confédération relie Nova Scotia et PEI

Notre destination est l’île du Prince Edward (PEI en anglais ) mais avant cela, et sur les conseils de notre hôte, jeune propriétaire du B&B de Maitland,  direction Five Islands Park où la vue sur la baie de Fundy est superbe puis un peu plus loin, Joggins cliffs de l’autre coté de l’isthme de Chignecto, qui sépare le Nouveau-Brunswick de Nova Scotia. A cet endroit, la marée monte à vue d’oeil, l’endroit est connu pour ça, c’est très impressionnant; 1000 milliards de litres d’eau à chaque marée, difficile à imaginer. Lors des grandes marées d’équinoxe, c’est l’équivalent de tous les fleuves du monde réunis, uniquement dans cette baie. Direction ensuite Amherst et le pont de la Confédération qui permet de rejoindre l’île du Prince Edward.

confederation

Arrivée à Prince Edward Island

Celui ci, construit en 1997, long de 13 km n’a pas tout de suite été apprécié par les insulaires qui craignaient à l’époque une perte de leur identité. Jusqu’alors, seuls des traversiers assuraient plusieurs fois par jour des liaisons entre PEI et Nova Scotia. Aujourd’hui ce pont est entré dans les moeurs et apprécié de tous. Pour le rejoindre, une petite incursion dans le Nouveau-Brunswick est nécessaire, 3 provinces seront ainsi traversées aujourd’hui. L’arrivée sur ce pont est magique, il est impressionnant, nous montons au plus haut à 60 m au dessus de l’eau et la traversée dure environ 20 mn. Ca y est ,  l’arrivée sur la plus petite province du Canada est imminente. Officiellement, l’anglais domine, mais il reste une communauté francophone, surtout représentée par la communauté acadienne. Une visite au musée des Acadiens de PEI donnera  l’occasion d’en reparler plus tard.

Nous y voilà..

Nous y voilà..

Le phare Egmont avant de rejoindre Alberton

Pour rejoindre Alberton au nord-ouest de l’île, lieu de notre séjour, il est préférable d’ emprunter la route côtière; après tout , Prince Edward est une « island ». Le trajet choisi justifie cette décision tant le paysage de bord de mer est beau, apaisant et adorable. Sur l’itinéraire, uniquement des belles plages, de superbes maisons à admirer, avec un gazon parfait à l’anglaise, un terrain immense et une vue fantastique sur l’océan, on en serait presque jaloux(LOL). Les routes sinueuses et parfois non pavées (!!!)  donnent l’impression d’être  seuls au monde, bref un peu une idée du bonheur. Comme Nath et moi sommes devenus des « chasseurs de Phares », l’objectif immédiat est de découvrir celui de Cap Egmont, un des plus au sud de l’île.

Le phare de Point Egmont (PEI)

Le phare de Point Egmont (PEI)

Un B&B à Alberton tenu par un couple d’Alsaciens

La route sablonneuse pour finir d’y arriver est truffée de nids de poule, à croire que personne ne va jamais voir ce phare et qu’il est abandonné. Et pourtant, bout de 2 kilomètres environ de gymkhana, l’objectif est atteint, la vision de celui ci est superbe, dans un décor de rêve avec une vue à l’infini sur l’océan, il ne peut être mieux placé pour prévenir les bateaux. Les falaises rouges qui se trouvent dessous donnent l’impression d’un mini Etretat et on profite de l’endroit pour s’imaginer ( cf Titanic) les « rois du monde », face à l’ océan. Il faut néanmoins regagner la « Petite France » à Alberton, un magnifique B&B tenu par un couple d’alsaciens. Le lieu est super sympa, et sur les conseils de notre hôte, à quelques kilomètres de là, à Northport (là ou aurait débarqué Jacques Cartier en 1534), la dégustation d’un…Lobster Poutine et des Crab Cakes…ravit, en soirée, nos papilles!!!

Notre B&B à Alberton (PEI)

Notre B&B à Alberton (PEI)

Le musée des Acadiens à Miscouche absolument passionnant

Le lendemain (28.08.2013), après un petit-déjeuner copieux, mi anglo-saxon mi français (confiture et pain maison), c’est le départ vers la côte nord-ouest en direction du phare de West-point, tout de noir et blanc vêtu, un moment de détente sur la plage déserte du même nom, puis un détour par…Alaska pour rejoindre la grande route et le musée des acadiens de PEI situé à Miscouche. Nous prenons connaissance de la triste et douloureuse histoire de ce peuple souvent malmené par les « maudits anglais ». Aujourd’hui toujours présents, les « Arsenault »,  « Gallant », »Boudreau », « Aucoin » etc… tentent de faire survivre leurs traditions et leur culture avec passion, même si malheureusement (selon nous) nombre d’entre eux ont perdu l’usage de la langue française.

ils ont souffert dans leur histoire..

ils ont souffert au cours de leur histoire..

Le parc naturel national de PEI a voir absolument

Partis pour explorer la côte nord de l’île, c’est à Cavendish, la « côte d’Azur » de l’ÎPE que nous mène notre carte ! Des motels, des cottages, des parcs d’attraction en tous genres, bref, au secours, c’est la fuite…Le parc naturel national de l’île du Prince Edouard, tout au nord,  aurait certainement mérité une visite plus approfondie mais il fallait songer à regagner Wood Islands, au sud, lieu de départ du traversier qui permet de rejoindre Nova Scotia. Le trajet qui mène au port permet une rapide incursion par la discrète mais charmante Charlottetown, la capitale de la province.

n'est ce pas?

Retour à Nova Scotia

La traversée en ferry dure 1h15 et le port d’arrivée en Nouvelle-Ecosse porte le nom évocateur de…Caribou. Quelques kilomètres plus loin se trouve Pictou, charmant village-port au nom Mic’Mak (les indiens originaires de l’île) ou l’installation chez Michelle Leblanc à l’Evening Sail (que nous vous recommandons) est parfaite. Comme il est déjà tard, Il est temps de partir rapidement déguster un…lobster-hamburger (lobster=homard) chez Sharon’s, le petit boui-boui typique des trous paumés dans les films U.S avec  des « you’re welcome » toutes les 30 secondes, mais c’est trop sympa.

Demain une autre grande journée nous attend, l’exploration de la célèbre île du Cap Breton, sauvage, mystérieuse et rude est prévue mais avec une météo qui ne s’annonçe pas spécialement à notre avantage... mais peut-être faut il voir l’île sous des conditions difficiles pour mieux l’apprécier…à suivre

Photos des 27 et 28 août, de Maitland à PEI