Des cours particuliers d’Espagnol avant le tour du monde…¿por que?

Des cours particuliers d’Espagnol avant le tour du monde…¿por que?

4 février 2014 0 Par Denis

Depuis le temps que je désirais m’y mettre, ça y est, j’ai franchi le pas, j’ai décidé de prendre des cours avec un jeune prof d’espagnol, et qui plus est, un Ibérique de Madrid. Mais pourquoi donc aujourd’hui, « à mon âge avancé », vouloir pratiquer la langue de Cervantès? Plusieurs raisons à celà, multiples et variées…

Drapeau-espagnol-tracé---Autocollant

Si l’on excepte le fait que j’adore les langues étrangères, l’espagnol a toujours fait partie de mes frustrations scolaires. J’aurais aimé avoir eu, dans mon cursus, une langue vivante numéro 3 autre que l’anglais et l’allemand pour satisfaire ma curiosité des idiomes. Et les années ont passé, les projets divers ont enrichi nos existences, enfants, voyages, brevet de pilote d’avion etc…et toujours pas d’espagnol, jusqu’à ce que ce projet de tour du monde vienne encombrer nos esprits déjà bien remplis. Mais revenons à nos moutons, pourquoi l’Espagnol?

Carte-espagnolD’abord un petit rappel sur cette langue proche de la notre, il faut tout de même savoir que 406 millions de personnes ( 500 millions dans 15 ans) pratiquent cette langue de façon officielle dans 21 pays dont les principaux sont en Amérique du sud, continent où nous souhaitons nous rendre au début de notre tour du monde. Argentine, Chili, Pérou, Bolivie, entre autres, feront certainement partie de nos destinations favorites début 2016 et il était impensable de partir dans ces contrées hispanophones sans pouvoir dialoguer, converser, rentrer en contact avec la population locale. Celles ci ont la réputation d’être extrêmement accueillantes, curieuses et désireuses de faire la connaissance de visiteurs étrangers. L’anglais dans beaucoup de parties du monde ne suffit pas malheureusement, c’est le cas en Amérique latine, ou beaucoup de personnes n’ont pas encore eu la chance d’ avoir accès à l’éducation, et donc à l’apprentissage des langues vivantes.

espagnol-facileIl existe plusieurs façons d’apprendre une langue vivante, cours collectifs, bouquins, internet, vidéos, audios, séjours linguistiques etc…personnellement, je ne vois qu’une seule manière d’étudier correctement et efficacement une langue étrangère: le cours particulier avec un prof dont la langue étudiée est sa langue maternelle. Et au moins une fois par semaine, pratiquer avec lui uniquement en espagnol sans jamais parler un seul mot de français. J’avoue, au début, ça a été difficile, je ne vous cacherai pas que les premières heures, les premières « conversations » n’ont pas été toujours évidentes mais petit à petit c’est venu, on a commencé à se parler, y hablar un poco español.

Pendant les cours, il y a toujours un peu de grammaire, de conjugaisons, de vocabulaire mais l’essentiel du Amerique-Sud-751cours représente à présent, principalement de la « conversación« .Cela a commencé avec des mots simples puis au fur et à mesure, des phrases simples pour désormais se transformer en entretiens  qui s’avèrent de plus en plus passionnants. Je vous souhaite en tout cas de tomber sur quelqu’un d’aussi patient et passionné que Juan qui m’encourage chaque fois davantage. J’espère un jour pouvoir ne parler avec lui qu’en espagnol. En tout cas, si j’ai choisi cette méthode et aujourd’hui j’en suis pleinement satisfait, c’est parce que tout seul, il est pratiquement impossible de progresser. Il faut absolument  parler, parler et encore parler avec un hispanophone qui va vous pousser à vous exprimer, vous corriger, utiliser les vrais expressions, les vrais façons de parler propres à sa langue. Seul face à un bouquin ou une vidéo, je ne conçois pas qu’on y arrive. Ceux-ci peuvent représenter une aide, un support, un complément à la méthode mais certainement pas une méthode unique.

L’avantage de l’espagnol est que dès la première heure de cours, la première minute même, il est tout à fait possible de pratiquer la méthode de l’immersion intégrale, uniquement de l’espagnol, fini le français. On « capte » toujours quelque chose, je vous le promets, et à chaque cours un peu plus. Je vous défie de faire la même chose en allemand, russe ou chinois…impossible.

Google translate et autres sites internet de traductions sont absolument nuls. Avez-vous déjà essayé de faire traduire un texte dans une langue que vous maitrisez à peu près avec ce genre de sites? Vous vous êtes certainement rendu compte que la traduction est remplie d’aberrations, de non-sens, de faux-sens, d’erreurs de syntaxe, de grammaire, de conjugaisons, bref, je ne conseillerais certainement pas à quelqu’un qui ne maitrise pas une langue de faire traduire un texte sans le faire vérifier par une personne compétente dans la dite langue. J’ai trouvé tout de même un site qui est réellement valable et qui vous permettra de réaliser des traductions intéressantes, pas parfaites, mais presque, avec en supplément toutes les conjugaisons, de la grammaire et des expressions idiomatiques très utiles, il s’agit de REVERSO, allez voir, vous ne serez pas déçu. C’est en tout cas très souvent utile lorsque l’on commence à lire des livres dans la langue étudiée. Juan, mon prof, l’a utilisé et approuve tout à fait les traductions.

Quand nous allons partir autour du monde, il est tout à fait possible que nous tombions sous le charme d’un pays, d’une région, d’une carte-amerique-du-sudville, d’habitants, et que ceux ci se trouvent dans un pays où la langue principale est l’espagnol.Pourquoi pas, l’Argentine ou le Pérou par exemple. Cela nous arrive régulièrement d’avoir ce genre d’idée loufoque et parfois nous nous disons que peut-être aimerions nous finir nos jours dans un de ces endroits. Voilà pourquoi nous anticipons cette quête et la pratique de la langue de ces superbes endroits représente pour nous un aspect essentiel de cet hypothétique projet. Nous ne concevons pas d’habiter un jour dans un autre pays sans être parfaitement à l’aise dans la langue de celui-ci. L’intégration doit passer par la possibilité de communiquer avec les habitants, les commerçants, l’administration, les voisins etc.. sans cela la vie serait et sera impossible.

espagneL’espagnol est une langue « qui chante », mélodieuse et harmonieuse… qui rend la vie plus douce!
Les populations hispaniques sont connues pour leur joie de vivre, générosité, sens du contact et de l’accueil…bien sur, la conjugaison, la grammaire, les tournures de phrases sont difficiles et particulières mais franchement quand on aborde le problème du vocabulaire propre à tout apprentissage de langue, alors là, l’espagnol devient carrément un rêve. Lorsqu’on commence un tant soit peu à savoir faire une phrase avec un nom, un verbe, un complément, on progresse à une vitesse fulgurante. Je vous promets  que c’est vrai et je ne suis surement pas plus doué que vous, qui me lisez. La lengua española es fácil a aprender para todos. Essayez, vous prendrez rapidement du plaisir à practicar una idioma fantástica y maravillosa. 

J’avais très envie, au travers de cet article, de vous donner envie d’apprendre l’Espagnol, ou à certains de s’y remettre. L’anglais est désormais omniprésent partout; il reste néanmoins encore une petite place pour d’autres langues tels le français ou l’espagnol. J’adore la langue de Shakespeare mais sachons nous autres latins, nous montrer encore solidaires face à une invasion presque inévitable…profitons de nos racines communes, (je parle ici aux francophones), tirons partie de cette opportunité formidable qui nous est offerte de pouvoir grâce à cette langue si proche de la notre, découvrir encore mieux le monde.

Buen suerte y buen viaje en los países hispanohablantes ( bonne chance et bon voyage dans les pays hispanophones)