2014, Barcelone, Espagne, Europe, Voyages 2014

La Sagrada Familia y el bus turistico 🇪🇸

Notre premier sightseeing tour

15 février 2014

Depuis le temps que nous voyageons, il y avait bien une chose que nous n’avions encore fait, considĂ©rant (Ă  tort) que cela Ă©tait rĂ©servĂ© Ă  une catĂ©gorie de touristes que nous n’Ă©tions pas… et pourtant, fontaine je ne ne boirai pas de ton eau, nous avons pris ce samedi 15 fĂ©vrier 2014 notre premier bus touristique.

IMG_8299


Vous savez, ce bus plein de couleurs, avec le nom de la ville Ă©crit en gros, accompagnĂ© de « city tour » ou « sightseeing tour », Ă  deux niveaux, en plein air Ă  l’Ă©tage du dessus, plein de japonais et des casques dans les oreilles pour Ă©couter les commentaires en français, de ce que vous ĂŞtes en train d’admirer. (vous pouvez aussi Ă©couter les infos en japonais, hindi ou russe si vous voulez!!). Eh bien c’Ă©tait gĂ©nial...pour 27 euros, vous pouvez emprunter ce bus toute la journĂ©e, en descendre et y remonter tant que vous voulez. l’avantage, c’est que ce bus passe par tous les endroits intĂ©ressants de la ville, en clair tout ce qu’il ne faut pas rater. En gros, il y a deux circuits, un vert Ă  l’Est qui passe par la Sagrada Familia et un orange Ă  l’ouest qui passe par Montjuic. Les deux se rejoignent au niveau du Barri GĂłtic et des Ramblas. Bref, on a vraiment jouĂ© aux touristes parfaits et ça nous a bien plu, comme quoi…!

IMG_8316

Direction la Sagrada Familia

Et nous voilĂ  partis Ă  4 pour notre circuit barcelonais typique. Il est dĂ©cidĂ© Ă  l’unanimitĂ© que nous commencerions le tour Ă  l’est (le vert) , plus court, celui qui comprend le monument le plus visitĂ© d’Espagne, la Sainte Famille, la Sagrada Familia. Il y a 14 ans, lors de notre première visite, le temple ou la basilique, comme vous voulez, n’avait pas encore de toit sur sa tĂŞte. Il ne devait pas y avoir beaucoup d’Ă©difices religieux dans le monde oĂą l’on voyait le ciel depuis l’intĂ©rieur. Cette lacune est aujourd’hui comblĂ©e…s’y sont Ă©galement rajoutĂ©es des tours et toutes sortes de colonnes, voutes, absides, cryptes, cloitres etc…la construction avait dĂ©butĂ©e en 1882, pas tout de suite dirigĂ©e par Gaudi, qui n’est apparu qu’ au bout d’une annĂ©e suite Ă  des dĂ©saccords survenus entre les diffĂ©rents architectes. L’architecte catalan fourmillait de projets et d’idĂ©es rĂ©volutionnaires ce qui plut au promoteur, financier du projet. C’est ainsi qu’après avoir achevĂ© tous ses projets en cours, il se consacra et ce, pendant les 25  dernières annĂ©es de sa vie, entièrement Ă  la Sagrada Familia, l’oeuvre de son existence. A sa mort, accidentelle en 1926, son assistant reprit les travaux jusqu’en 1936…puis de nouveau après la guerre et depuis, plusieurs architectes se sont succĂ©dĂ©s, dont le dernier, Jordi Bonet i Armengol depuis 1987.

IMG_8323

Rendez-vous en 2026

Cet Ă©difice est totalement privĂ© et ne bĂ©nĂ©ficie donc d’aucune aide de l’Ă©tat. Les travaux ne sont rĂ©alisables que grâce aux dons et aux entrĂ©es (2,7 millions/an tout de mĂŞme), d’après les estimations, on pense que le projet pourrait aboutir en 2026, pour le centenaire de la mort de Gaudi. Alors prenez d’ores et dĂ©jĂ  date pour dans 12 ans, je pense qu’il va y avoir foule Ă  ce moment lĂ  pour l’inauguration (enfin) de ce monument aujourd’hui classĂ© au patrimoine de l’UNESCO. Petit conseil, si vous voulez visiter la Sainte Famille, prĂ©voyez d’acheter les tickets sur internet plusieurs jours avant d’arriver Ă  Barcelone car sur place, je doute que vous apprĂ©ciez de faire la queue pendant des heures. Les possesseurs de tickets ONLINE ont une voie de passage prĂ©fĂ©rentielle et quasi immĂ©diate..ça vaut le coup de s’y prendre un peu Ă  l’avance, ne faites pas comme nous!!!! zut, flĂ»te, on n’a pas pu rentrer cette fois, dans le batiment…petite dĂ©ception, mais on reviendra, c’est sĂ»r, c’est tellement beau.

voilĂ  une petite vidĂ©o de l’intĂ©rieur

ci-dessous, en 3D, voilà à quoi ressemblera la Sagrada Familia en 2026 (en principe)…impressionnant!!

IMG_8312

Etant donnĂ© que nous ne pouvions rentrer dans la Basilique, nous en avons profitĂ© pour l’admirer sous toutes les coutures, de l’extĂ©rieur, et franchement on s’est rĂ©galĂ©. La Sagrada Familia est impressionnante, spectaculaire, on en prend plein les yeux. Le style est extraordinairement riche, fourni, il y a une multitude de styles et Ă©tant donnĂ© que cela fait Ă  prĂ©sent 132 ans que la construction a commencĂ© on a le sentiment que la basilique est formĂ©e de pleins de parties diffĂ©rentes superposĂ©es et ajoutĂ©es les unes aux autres, un peu hĂ©tĂ©roclite, un peu anarchique mais que l’ensemble finalement, est tout Ă  fait homogène. On a adorĂ©, on est restĂ© scotchĂ© Ă  nouveau, 14 ans plus tard, on est impatient de revenir et voir l’Ă©volution et pourquoi pas un jour la fin des travaux…

IMG_8304

Après avoir longuement admirĂ© la Sagrada Familia, nous voilĂ  repartis dans notre bus touristique direction le parc GĂĽell non sans ĂŞtre passĂ© devant l’hospital Sant Pau, tristement cĂ©lèbre pour avoir accueilli Gaudi quand celui ci a Ă©tĂ© renversĂ© par un tramway en 1926..il y est d’ailleurs dĂ©cĂ©dĂ© 3 jours plus tard.

Sur les hauteurs de Barcelone, le Parc GĂĽell…

Le Parc GĂĽell devait ĂŞtre Ă  l’origine une citĂ©-jardin. Eusebi GĂĽell,son mĂ©cène avait demandĂ© Ă  Gaudi de l’Ă©difier sur une colline du Sud de la ville (El Carmel). Conçue sur le modèle anglais, elle devait comporter une chapelle et en tout 60 maisons. Mais le coĂ»t de construction augmenta dans de telles proportions que seules furent achevĂ©es trois maisons et le parc de Antoni GĂĽell. Ce dernier devint propriĂ©tĂ© de la ville de Barcelone en 1923. Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1984 pour sa contribution au dĂ©veloppement de l’architecture et des techniques de constructions Ă  la fin du xixe siècle et au dĂ©but du xxe siècle. Une grande partie du Parc est Ă  prĂ©sent payant, on peut nĂ©anmoins s’y promener sur le pourtour sans bourse dĂ©liĂ©e et avoir malgrĂ© tout un aperçu sympa de l’ensemble. Au centre du parc se trouve une salamandre multicolore faite de mosaĂŻque. La particularitĂ© du parc GĂĽell est le trencadisune technique de mosaĂŻque utilisant des morceaux cassĂ©s et dĂ©pareillĂ©s de faĂŻence ou de verre de couleur, cette technique est abondamment utilisĂ©e sur les bâtiments, les fontaines, le banc principal et d’autres constructions du parc.

IMG_8332

La vue en tout cas, depuis le Parc GĂĽell est superbe sur Barcelone. Rien que pour la vision que l’on a de la ville et la mer, montez-y, admirez et profitez de la quiĂ©tude de l’endroit.

La Casa Battlo

Nous continuons notre pĂ©riple dans notre bus, toujours Ă  l’Ă©tage, au grand air, il fait tellement bon aujourd’hui, presque 23 degrĂ©s, mi fĂ©vrier, c’est plutĂ´t pas mal…On passe devant la Pedrera, la cĂ©lèbre maison de Gaudi malheureusement en travaux et recouverte d’une toile en trompe-l’oeil. Un peu plus loin se trouve la Casa Battlo, on s’y arrĂŞte, encore un ouvrage de Gaudi. Nous sommes sur la passeig de GrĂ cia, en prolongement de la Rambla. Cette maison existait avant Gaudi mais c’est Ă  la demande de señor Battlo que Gaudi a sublimĂ© et transformĂ© cette maison dans un style qui lui est tout Ă  fait propre et particulier. On retrouve Ă©galement sur cette maison des trencadis comme dans le parc GĂĽell.

IMG_8360

La plage de Barceloneta

La suite du parcours nous emmène plein sud en direction de la mer et tout particulièrement la fameuse plage de Barceloneta qui est pleine de monde presque tous les jours de l’annĂ©e. Nous sommes en fĂ©vrier et des gens se baignent; je l’avoue, nous n’avons pas eu ce courage. Le lieu est connu pour ĂŞtre un endroit ou se retrouvent des joueurs de volley, de foot, des pĂŞcheurs, des musiciens, des danseurs, des coureurs. On y voit Ă©galement comme Ă  Naples, du linge qui sèche aux fenĂŞtres mĂŞme si officiellement Ă  Barcelone, c’est interdit. L’ambiance est très sympa, cool, conviviale, on y a trouvĂ© un petit resto sympa oĂą bien sur, nous avons dĂ©gustĂ© une excellente paella. Et bien sur, après le repas, on en a profitĂ© pour se balader sur la plage…en « hiver », c’est plutĂ´t agrĂ©able, on a eu l’impression de voyager dans le temps et de se retrouver au mois de mai!!

IMG_8367

La tour AGBAR

On aurait adorĂ© rester ici Ă  se prĂ©lasser, mais il y a encore tant Ă  voir. Barcelone est immense et nous n’arriverons jamais dans la journĂ©e Ă  faire les deux circuits (je vous rappelle qu’il y a le vert Ă  l’est et l’orange Ă  l’ouest) mais qu’importe, nous reviendrons. Ne cherchez surtout pas Ă  rentabiliser votre ticket de bus Ă  tout prix, vous passeriez Ă  cotĂ© de pleins de merveilles. On est toujours sur le vert, on remonte de nouveau vers le nord et le centre de Barça en passant notamment devant un monument qui n’existait pas lors de notre dernière visite, la tour « AGBAR » qui signifie Agua de Barcelona, la compagnie des eaux de Barcelone qui a Ă©difiĂ© une tour en forme de suppositoire. Cette tour ne se visite pas, on l’admire de l’extĂ©rieur. C’est un architecte français, Jean Nouvel, qui l’ a dessinĂ©e et qui l’ a construite. Pour lui, la tour reprĂ©sente le passage de l’eau depuis le fond d’un volcan, bouillante et rouge, Ă  sa forme commune, bleue, jusqu’Ă  la glace blanche.

IMG_8401

Un peu plus loin, la boucle est bouclĂ©e, on retrouve la Sagrada Familia, on ne s’en lasse toujours pas, on l’admire Ă  nouveau quelques instants avant de rentrer tranquillement Ă  l’appart. Je vous rappelle que demain, je vais courir un semi-marathon, soit 21,097 km. Nous avons certes voyagĂ© en bus, mais Ă©galement beaucoup marchĂ©, dĂ©ambulĂ©, piĂ©tinĂ©, pas forcement la prĂ©paration idĂ©ale pour une Ă©preuve d’endurance mais cela est une autre histoire que je vous narrerai au cours d’un prochain article…très bientĂ´t.

Denis.

 

Suite