2014, Espagne, Europe, Madrid, Voyages 2014

L’incontournable Prado, Madrid 🇪🇸

Madrid le 22.03.2014

A Paris, il y a le Louvre, Ă  Amsterdam le Rijks, Ă  Saint-Petersbourg l’Hermitage et Ă  Madrid le Prado…c’est dans ce celebrissime musĂ©e de la capitale espagnole que nous avions dĂ©cidĂ© ce samedi 22 mars 2014 de nous rendre. En effet, impossible de venir Ă  Madrid sans venir visiter ce temple de la peinture espagnole…entre autres.

Museo Nacional del Prado
Museo Nacional del Prado

Mais place d’abord Ă  un petit-dĂ©jeuner dĂ©licieux et notamment ce que les espagnols appellent « chocolate », c’est Ă  dire une94fe21ca480d11e3b69312e877dfaa94_7 sorte de chocolat chaud d’une onctuositĂ© incroyable, on le boit et on le mangerait presque…miam!!

Rajoutez quelques churros et c’est le Nirvana!! Petit dĂ©tail, si vous vous dĂ©brouillez un peu en espagnol, n’oubliez pas que le mot « chocolate » signifie Ă©galement pain au chocolat, et « chocolate sin chocolate » signifie croissant (donc un pain au chocolat sans chocolat, logique), pas facile de s’y retrouver, c’Ă©tait un peu confus au moment de la commande, ça faisait beaucoup de « chocolate », mais on s’en est tout de mĂŞme sorti!!

DĂ©part pour le Prado

Et nous voilĂ  donc parti pour le Prado, Ă  pied; comme notre hĂ´tel se trouve dans le centre de Madrid et que tout ce qui est intĂ©ressant se situe Ă©galement dans le centre, il est facile et pratique de s’y rendre sans utiliser le mĂ©tro. C’est tout de mĂŞme plus sympa de dĂ©couvrir la ville du dessus que du dessous, surtout que le centre de Madrid est superbe, les rues, les bâtiments, les magasins sont typiques, et ont du cachet, de l’authenticitĂ©. Le matin les madrilènes ne sont pas très rĂ©veillĂ©s, nous sommes pratiquement seuls dans les rues « del centro ». IMG_8546A peine, croisons-nous quelques groupes de touristes d’outre-rhin ou d’Asie, qui semblent se diriger vers le mĂŞme endroit que nous. La calle Prado nous mène directement, en passant Ă  proximitĂ© du congrès des dĂ©putĂ©s et le musĂ©e Thyssen (ou nous irons demain) au Museo del Prado. L’Ă©difice est impressionnant, 40000m2 de salles prĂ©sentant principalement des peintures flamandes, espagnoles, italiennes, françaises ou allemandes du XIVème au XIXĂ©me siècles. On y retrouve ainsi des tableaux de Velasquez, Goya, RaphaĂ«l, Le Tizien, Rubens, Rembrandt ou Brughel et expose en permanence environ 1300 oeuvres. 3 millions de visiteurs environ tous les ans vous donne une idĂ©e de l’importance de ce musĂ©e, surement le plus cĂ©lèbre du pays. Cela nous a notamment permis de dĂ©couvrir d’autres artistes espagnols que Picasso ou Dali, plus renommĂ©s chez nous. A notre avis, il faut y consacrer au moins 3 ou 4 heures avec une pause repas vers 13 heures indispensable. Le piĂ©tinement, l’observation, la concentration et l’admiration de tous ces chefs-d’oeuvres est passionnante mais aussi Ă©puisante. A voir Ă©galement Ă  cotĂ© du musĂ©e, l’Iglesia de los Jeronimos, très jolie Ă©glise qui date du XVIème siècle.

Museo Nacional del PradoMuseo Nacional del Prado

On se prélasse au Parque de el Retiro

A l’est du Prado se trouve le Parque de el Retiro, 118 hectares, vĂ©ritable poumon de la ville, crĂ©Ă© entre 1630 et 1640. Le parc abrite un Ă©tang, une roseraie,12 statues dans la Galerie du Parc et deux Palais, dont le palais de Cristal. On en a profitĂ© pour se prĂ©lasser, mais aussi pour courir…j’avais besoin de remuer un peu les jambes avant la course que je dois effectuer le lendemain au dĂ©part de la Puerto del Sol. On y a croisĂ© des familles, des coureurs, des cyclistes, des skaters, des rameurs sur le plan d’eau et l’on a du mal Ă  se dire que l’on est au milieu d’une grande capitale europĂ©enne. La mĂ©tĂ©o est de plus tout Ă  fait propice Ă  la balade et au farniente dans cet espace vert que les madrilenos adorent… et nous aussi.

Parque de el Retiro Parque de el Retiro

Vista_aerea_Retiro

Notre première manif sur la place de Cibeles

Pour finir la journĂ©e et avant d’attaquer la soirĂ©e dans un bon petit resto Ă  tapas, on avait encore prĂ©vu de passer par la place de Cibeles, l’une des places les plus cĂ©lèbres, les plus animĂ©es et spectaculaires de Madrid. Au centre de la plaza se trouve la fontaine du mĂŞme nom qui est le vĂ©ritable symbole de Madrid. Ce que l’on n’avait pas prĂ©vu, c’est que ce samedi aurait lieu une manifestation monstre rassemblant des centaines de milliers de personnes, hostiles au gouvernement actuel, et manifestant contre les problèmes de chĂ´mage (25%), le système de santĂ© dĂ©faillant et la crise qui sĂ©vit actuellement en Espagne, encore plus qu’en France. C’Ă©tait pour ma part la première fois que je me retrouvais au sein d’une telle manifestation populaire, qui soit dit en passant Ă©tait plutĂ´t sympa, bon enfant et pacifique. On s’est mĂ©langĂ© de bon coeur Ă  la population espagnole que l’on a sentie tout de mĂŞme très remontĂ©e contre le système actuel.

Place de Cibeles et la manif Place de Cibeles et la manif
Fuente de CibelesFuente de Cibeles

Avant de rejoindre la Plaza Mayor oĂą nous comptons nous restaurer, nous passons encore par la Puerta del Sol qui est situĂ©e au centre de la ville et en symbolise le cĹ“ur. Elle est aussi le point kilomĂ©trique zĂ©ro des de toutes les routes espagnoles, une plaque au sol y indique d’ailleurs ce point. De lĂ , demain Ă  10 heures prĂ©cise partira la « Carrera » de 10km. Au centre, on a pu admirer une statue reprĂ©sentant l’Ours et l’Arbousier (El Oso y el Madroño), symboles de la ville de Madrid.

Puerta del Sol, une autre belle place de MadridPuerta del Sol, une autre belle place de Madrid

Et comme la nuit tombait et que l’on se rapprochait Ă  nouveau de la magnifique Plaza Mayor encore plus belle la nuit, notre objectif est de trouver un restaurant typique et se rĂ©galer des fameux tapas. On a rapidement trouvĂ© notre bonheur, petite salle cosy au fond de l’Ă©tablissement,  une table pour nous deux, la dernière, et un excellent menu oĂą nous avons tout goutĂ©, y compris les fameuses aubergines (bejenrena) frites, les poulpes, les tortillas de patatas, les croquetas, les churicitos, les calamares…etc, on s’est rĂ©galĂ©. Je ne sais pas si c’Ă©tait la meilleure façon de prĂ©parer la course du lendemain mais tant pis…

Plaza Mayor la nuit Plaza Mayor la nuit
et les tapaset les tapas

à demain pour une autre grande et belle journée avec surtout la visite du 3 ème grand musée, le Thyssen.

Les photos du deuxième jour

Suite

Laisser un commentaire