Les maîtres de la peinture au Thyssen-Bornemisza, Madrid

Les maîtres de la peinture au Thyssen-Bornemisza, Madrid

30 mars 2014 0 Par Denis

Madrid 23.03.2014: Il y a encore quelques semaines, je n’imaginais certainement pas me retrouver ici à Madrid, ce dimanche matin, 23 mars, en train de préparer une épreuve de course à pied. Il était prévu de venir simplement visiter la capitale espagnole qui échappait depuis longtemps à notre « palmarès » des grandes villes européennes. Par hasard, en cherchant des épreuves à courir au mois de mars, j’ai découvert que Madrid offrait une épreuve sympa de 10km justement le jour où nous nous y trouvions. C’est donc parti pour la Puerta del Sol, lieu du départ…nous y étions déjà hier, ce matin, l’ambiance n’est pas tout à fait la même; des centaines, des milliers de coureurs affluent vers la place, centre géographique de la ville et du pays. Il fait beau mais frais, il est 9h30, il est encore un peu tôt pour se dévêtir et se mettre en tenue course. Ce sont les bomberos (les pompiers), qui organisent la course ce qui explique le nombre impressionnant de camions de pompiers autour de la place.

C'est parti...

C’est parti…

Départ des 10 bornes de la Puerta del Sol

Nous sommes à présent environ 5000 au départ, prêt à lâcher les chevaux; après une petite minute de silence à l’attention des pompiers tombés en service, nous voilà partis pour 10000 mètres sur l’asphalte de Madrid, les 5 premiers kilomètres en léger faux plat montant et le retour de l’autre coté du terre-plein,bien sur en faux plat descendant. Le rythme est très élevé si l’on compare la dernière course effectuée un mois auparavant, le semi-marathon de Barcelone. Il y a deux fois moins de kilomètres et la moyenne n’est bien sur pas la même. Le parcours est sympa, plutôt « roulant », les madrilènes nous encouragent, la course se déroule à toute allure, on se laisse griser par le rythme des concurrents, trop peut-être. Je suis sur le retour, tout va bien pour le moment, les derniers kilomètres vont se dérouler plutôt en descendant; on croise pendant de longues minutes, les coureurs qui sont derrière, ça fait toujours du bien de sentir davantage de coureurs derrière que devant. Les deniers hectomètres sont difficiles, le rythme était très élevé pendant toute la course, les premiers signes de fatigue commencent à se faire sentir. Au loin, je vois les premières arches de couleur, qui annoncent l’arrivée, une bleue, une verte, je ne sais jamais laquelle indique l’arrivée, on a envie que ce soit la première, la plus proche. Ca y est, enfin, la ligne est coupée. Nathalie est là, elle a rejoint l’arrivée, je prends quelques temps pour récupérer avant que nous rejoignions notre hôtel pour effectuer le check-out. Voilà déjà une bonne chose de faite…

IMG_8654Retour à l’hôtel par le métro, en quelques minutes nous y sommes. Le métro de Madrid est super rapide, ponctuel, propre et jamais nous n’avons attendu plus de 4 minutes avant que la rame suivante n’arrive. On avait choisi de se procurer un pass de circulation pour tous les transports en commun de l’agglomération madrilène, 18€ pour trois jours, c’est relativement raisonnable. D’autant que ce billet nous a permis de venir de l’aéroport et d’en repartir..

Pique-Nique au parc de l’Oeste avant le Thyssen

Il nous faut laisser nos bagages à l’hôtel une fois le check-out effectué. Avant le musée Thyssen, nous voulions encore voir le parc de l’Oeste qui, comme son nom l’indique est situé dans la partie ouest de la ville, et surtout sur les hauteurs et bénéficiant d’une vue imprenable sur Madrid. Comme d’habitude, cette vue, nous l’avons prise…un petit pique-nique sur un banc du parc et nous voilà repartis, en longeant le temple égyptien de Debod en direction de notre destination du jour, le musée Thyssen-Bornemisza.

Au sommet du Parc de l'Este, vue sur le Palacio Real

Au sommet du Parc de l’Oeste, vue sur le Palacio Real

idem

Le temple égyptien de Debod

Nous rejoignons le Thyssen en métro, celui-ci est situé dans la partie est de Madrid, à coté du Prado où nous étions hier, et tout près de la place Cibeles et de la Banco Espana.

Le musée Thyssen-Bornemisza est un musée d’art ancien, moderne et contemporainSon origine tient dans l’acquisition qu’a faite le gouvernement espagnol, en juillet 1993, de la majeure partie de la collection d’art réunie, à Lugano (Suisse), par la famille Thyssen-Bornemisza, en complément des pinacothèques et des collections nationales déjà existantes. La famille Thyssen a constitué l’une des plus importantes collections d’art réunie au xxe siècle, consacrée à l’art européen de 1290 au pop art . Tout comme le Prado, les plus grands peintres sont réunis ici, dans le désordre, on a pu y admirer Rubens, Monet, Renoir, Degas, Gauguin, Toulouse-Lautrec, Kandinsky, Braque, Picasso ou Matisse, excusez du peu…! Pour être honnête, ce ne sont pas forcement les plus grandes oeuvres des artistes qui sont exposées dans ce musée, on a été surpris de découvrir des Picasso qui n’étaient pas du cubisme et des Monet encore un peu hésitants. C’est intéressant malgré tout, cela permet de découvrir les peintres sous un autre aspect, parfois à une époque de leur carrière où ils n’avaient pas encore trouvé leur style et se cherchaient encore. En tout cas, le panel est extrêmement varié,  il y en a vraiment pour tous les goûts. La encore, tout comme le Prado, comptez facilement 4 heures environ pour tout voir. Le musée est bien fait, le départ se fait au deuxième étage, et de là, il suffit de suivre un circuit tout tracé, qui permet de ne rien rater. Bref, on adoré même si au bout de trois jours de visites, et une épreuve de course à pied, la fatigue commençait sérieusement à entamer notre énergie légendaire…

Picasso 1934

Picasso 1934

Les musées de Madrid sont ouverts jusqu’à 21h ce qui est très pratique et correspond parfaitement au mode de vie du pays; il faut s’habituer à vivre en décalage, démarrer tard le matin et finir tard le soir. On a ainsi le sentiment d’avoir davantage de temps pour les visites et être moins pressé. Comme notre vol retour vers Lyon n’était prévu qu’à 21h passé, nous avons magnifiquement profité de notre dimanche. On a adoré Madrid, son ambiance, ses musées, ses magnifiques bâtiments, la population decontractée. Madrid est tout près de chez nous, c’est une destination à laquelle on ne pense pas toujours pour y effectuer un week-end prolongé. Les prix sont encore (mais pour combien de temps?) relativement raisonnables tant au niveau de l’hébergement que de la restauration. N’hésitez pas à venir flâner dans les « calles » de Madrid, ça ne pourra que vous plaire…et franchement, si vous avez l’intention d’aller en Espagne, plutôt que d’aller 2 semaines sur la Costa Brava au milieu des immeubles insipides et des attrape-touristes, venez plutôt à Madrid quelques jours…

Musée Thyssen

Musée Thyssen

Venga a Madrid…hasta luego

Les photos du 3ème jour