Découverte de Paros, Cyclades…8 mai 2014

Découverte de Paros, Cyclades…8 mai 2014

18 mai 2014 0 Par Denis

Paros, Jeudi 8 mai 2014: Un an déjà que nous reprenions notre exploration des Cyclades: après la petite île de Folégandros, cette année le choix s’est porté sur une plus grande accessible par les airs: Paros, et son petit satellite Antiparos. Dès le décollage d’Athènes, le survol de tous ces petits bouts de terre est féérique! On ne sait plus où donner de la tête, il y en a partout. Des îles parsemées de petites maisons blanches comme des simples « cailloux » qui semblent avoir été jetés par des géants, les dieux de l’Olympe peut-être?

On arrive

On arrive à Paros

25 mn plus tard, il faut déjà redescendre…le temps est superbe, grand soleil mais grand vent aussi. Ah ce fameux meltem qui sévit dans toutes les îles, pourtant nécessaire pour pousser les nuages sur les reliefs et se répandre en pluie. Car Paros est quasiment autonome en eau, contrairement à Folégandros qui doit être ravitaillée par des navires tankers. Un mail reçu la veille au soir nous annonçait que notre hôtelier nous attendrait à l’aéroport avec une Clio noire, quelques kilomètres plus tard nous prenons nos quartiers sur les hauteurs de Parikia: la vue sur la baie et la ville est magnifique, mais le coucher de soleil au « Sunset View » tiendra-t-il ses promesses?

Vue depuis la terrasse de notre chambre

Vue depuis la terrasse de notre chambre

Il n’est pas encore 11h et notre scooter nous attend déjà: il faut dire que le loueur est venu directement à l’hôtel, efficacité totale! Et zou, c’est parti, direction la mer et le centre de Parikia. Les moulins sont partout, et le coeur de la ville est « cycladien » à souhait: petites ruelles tortueuses pavées d’ardoises cernées de blanc, bordées de maisons blanches habillées de bleus, verts et parfois violet! Belles photos de bougainvillées et d’escaliers en perspective…

IMG_8945

Première visite: une superbe église orthodoxe en pierres apparentes, tellement atypique par rapport aux petites chapelles blanches! Deux « astiqueuses » top niveau étaient affairées sur deux immenses chandeliers, la Pâques ne doit pas être loin! Il se faisait faim et une terrasse ombragée nous faisant de l’oeil, nous engloutissons notre première salade grecque: il n’y a rien de plus simple mais c’est tellement bonEn regagnant notre scooter, un mur étrange se dresse devant nous, fait de gros rectangles et de cylindres: un fort érigé par les vénitiens avec les ruines d’un ancien temple grec, ou comment recycler frontons et colonnes!!

idem

Bon, et si nous commencions notre exploration de l’île? Cap au nord, au petit bonheur la chance: le chemin en béton est légion mais le panneau de signalisation rare…La mer n’est jamais très loin à Paros et réapparait soudain dans une large baie. Se tapie là la deuxième ville la plus importante de Paros: Naoussa. Le vent est très fort de ce côté de l’île et forme des vagues hallucinantes pour une mer fermée.

bar..très au bord de l'eau à Naoussa

bar..très au bord de l’eau à Naoussa

Pour rentrer, la route nous entraine dans les montagnes centrales. La vue d’une côte à l’autre est magnifique, et à notre grande surprise, des petits villages accrochés aux reliefs se dévoilent au détour de virages. Il faudra revenir, çà semble incontournable! La piscine de l’hôtel me tente, surtout que des enfants ont l’air de bien s’amuser. Je plonge un orteil, mais ce sera bien la seule chose qui plongera en ce qui me concerne! Allons courir alors: le front de mer nous parait idéal, le retour le long de la route principale moins: les trottoirs sont rares et étroits, et les grecs légèrement fous du volant. Une douche et nous sommes fins prêts pour le coucher de soleil: un superbe disque rouge amorce sa descente, l’appareil photo est fin prêt, et…la boule de feu disparait derrière un énorme nuage!

IMG_9000

Une légère déception…ces n’est que partie remise, à demain, ou après-demain…

Nathalie

Photos de Paros du 1er jour