Tallinn, la perle de la baltique…12 au 14 juillet 2014

Tallinn, la perle de la baltique…12 au 14 juillet 2014

21 juillet 2014 0 Par Denis

Etonnante Tallinn..

Quiconque a eu la chance de connaitre la capitale estonienne avant l’indépendance en 1991 n’en finit pas d’être surpris par l’évolution de la cité hanséatique qui ne cesse de libérer une énergie contenue durant des décennies d’occupation soviétique. Malgré les crises qui ont ébranlé le monde depuis quelques années, l’Estonie, partagée entre son attachement à la Russie et son désir de rallier l’Ouest, ne renonce pas à aller de l’avant notamment dans les domaines de l’internet ou du design…ici tout bouillonne, tout se rénove.

On y est

On y est

L’Estonie est un petit pays par son nombre d’habitants (1,1 million d’habitants) et rien que sa capitale représente plus d’un 1/3 de la population du pays (400.000 hab.). C’est dire l’importance que représente Tallinn, même si la cité ne représente pas toute l’Estonie. Il suffit de sortir de la vieille ville pour se rendre compte que l’on apercevra alors un visage moins avenant, moins propret, peut être aussi plus authentique. On pourrait certes s’agacer du coté un peu trop lisse et de la trop grande médiatisation de la vieille ville mais ne boudons pas notre plaisir et surtout laissons ce nouveau pays opérer sa transformation avec un optimisme et un dynamisme exceptionnel.

Contraste avec le Tallinn moderne

Contraste avec le Tallinn moderne

Comme nous aimons les destinations insolites, Tallinn semblait donc être la destination parfaite pour un séjour de quelques jours; pas trop éloigné et dans un pays neuf en plein essor qui nous attirait depuis déjà longtemps. Les pays baltes en général nous donnent envie de partir à leur découverte. La Lituanie et/ou la Lettonie seront donc certainement une de nos prochaines destinations.

Arrivée dans un hôtel a l’apparence soviétique

La première impression en arrivant à notre hôtel n’était malheureusement pas des plus positives, le batiment, massif, de type bolchévique, couleur kaki, austère, même un peu triste, ne nous attirait pas particulièrement. L’accueil de la réceptionniste plutôt sympa nous a heureusement un peu remonté le moral. Après nous être installés dans notre chambre, nous sommes immédiatement partis à l’assaut de la vieille ville, pas loin de l’hôtel, à à peine une quinzaine de minutes de marche à pied. Rapidement nous  apercevons le fameux bus « sightseeing tour » le même que nous avions pris à Barcelone. Le bus à l’impériale que nous retrouvons dans toutes les grandes villes touristiques. Comme il faisait bon, nous sommes montés à l’étage, pour encore mieux apprécier la ville. Le tour réalisé par le bus permet d’avoir un aperçu sympa de tous les quartiers de la ville avec en prime quelques explications et quelques anecdotes sympas, surtout que nous sommes partis à Tallinn totalement à l' »impro », sans trop de préparation (comme d’habitude!!)

IMG_9438

Tour de Tallinn en Sightseeing tour

La « Tallinn Card » achetée avant le séjour permet d’utiliser tous les transports en commun gratuitement. Ce bus fait partie du lot, nous en avons donc profité. Et nous voilà partis avec nos écouteurs sur les oreilles, les yeux grands ouverts. En vrac, nous avons vu des maisons et des églises  en bois traditionnelles mais aussi bizarrement des grattes-ciel super modernes. Il y a au coeur de Tallinn un superbe parc appelé Kadriorg, le poumon vert de la ville, il y a des vieux trams à l’allure un peu soviétique, le théâtre national estonien mais aussi le château de Toompea, siège du gouvernement…bref, bien plus de choses à voir que prévues, très diverses et variées. Dans ce genre de bus, et c’est un peu l’inconvénient, nous passons assez rapidement à coté de tout. Cela permet d’avoir malgré tout un aperçu de ce qu’il faut voir et c’est exactement ce que nous cherchons. Nous approfondirons un peu plus tard, nous irons revoir en détail ce qui nous a particulièrement plu.

Tram d'une autre époque

Tram d’une autre époque

L’Estonie, un pays mal connu

Nous en avons également profité pour apprendre des faits très intéressants à propos de l’Estonie, pays que certainement peu de personnes connaissent véritablement (nous, tout particulièrement!)..par exemple, la langue estonienne, langue au demeurant musicale et agglutinante mais pourvue de…14 déclinaisons. En clair, suivant sa place ou sa fonction dans la phrase, un mot peut prendre 14 formes différentes, hallucinant..qui donc peut apprendre cette langue que j’ai adoré écouter? Le drapeau estonien est composé du bleu du noir et du blanc, trois couleurs qui étaient interdites pendant la période d’occupation russe…on a du mal à y croire. L’Eglise dans ce pays est méthodiste et les premiers envahisseurs étaient danois ( Tallinn signifie « ville danoise » en estonien).

toute l'ambiguïté de l'Estonie, coincée entre la Finlande et la Russie

toute l’ambiguïté de l’Estonie, coincée entre la Finlande et la Russie

Le bus touristique nous a également permis de longer les fameux remparts de la vieille ville, avec les 20 tours (sur 36) restantes…une merveille de beauté et de conservation, surtout quand on sait que ceux-ci datent du 13ème siècle. Tout est ancien et beau, 70% des remparts sont encore intacts. On aurait adoré pouvoir voyager dans le temps, revenir 800 ans en arrière, au temps de la ligue hanséatique, à la période des marchands qui ont enrichi et fait prospérer la ville.

Nous partons pour Toompea, la vieille ville

Une fois notre tour de 45 minutes accompli, nous sommes partis à l’aventure de la vieille ville. Malgré la Tallinn Card, il est décidé à l’unanimité de partir à pied, sur les pavés multi-centenaires. C’est à Toompea, la ville haute, littéralement « la colline de la cathédrale » qu’est née Tallinn. Aujourd’hui encore (comme au Moyen-Age), c’est dans ce quartier que siègent le parlement et le gouvernement. On y trouve à présent beaucoup de commerces, de magasins d’artisanat et de souvenirs et de superbes petits restos typiquement estoniens, qui ne payent pas de mine mais qui sont excellents, On vous conseille notamment le « Kompressor » ( Rataskaevu, 3; http://www.kompressorpub.ee), qui font les meilleures pancakes qu’on n’ait jamais mangées.

IMG_9487

les remparts sont magnifiquement bien conservés

Direction à présent les remparts, 1,9 km de murs très impressionnants. Il reste encore 20 tours de garde dont la plus célèbre appelée « Kiek in de Kök ». Aujourd’hui, cette tour abrite plusieurs musées sur plusieurs étages avec en prime, beaucoup d’escaliers très raides (120). Chaque étage retrace l’épopée de l’Estonie sur plusieurs siècles, On a découvert que les 9 et 10 mars 1944, à l’issue d’un bombardement de l’aviation allemande, 1418 maisons ont été détruites, 554 estoniens tués et 20000 personnes ont perdu leur habitation à Tallinn. Un massacre!!!

Les remparts sont impressionnants et très bien conservés

Les remparts sont impressionnants et très bien conservés

Quelques traces de la Russie encore bien présentes

A quelques pas de cette tour se trouve l’Eglise russe. Pendant 50 longues années, les soviétiques ont tenté d’imposer l’Eglise Orthodoxe à l’Estonie, tout comme la langue russe. Le pays a bien résisté malgré tout et aujourd’hui celui ci revit et renait en ayant réussi à conserver son incroyable langue et sa religion. L’intérieur de l’Eglise est très sobre mais remplie d’Icônes, il n’y a aucun banc, on se demande bien ou les fidèles s’assoient? On a aperçu, halluciné, un Estonien, seul, assis dans un coin de l’Eglise, qui bénéficiait de la part d’un Pope, d’une messe pour lui tout seul…

Alexandre Nevski

La Cathédrale Alexandre Nevski

La Raekoja plats, belle place qui ressemble à celle de Cracovie

En face de l’Eglise se trouve le parlement d’Estonie…rose. Bâtiment sobre mais malgré tout d’une grande beauté. Plus loin se trouve la cathédrale Sainte-Marie, Eglise dont l’attrait repose principalement sur sa tour. Et nous voila à nouveau partis escalader les nombreuses marches pour découvrir un panorama exceptionnel tout en haut, une vue à 360° de Tallinn. Après avoir encore longé les remparts et ses superbes tours, et après un repas dans notre cantine préférée ( le Kompressor)…et oui, on n’avait pas encore tout gouté, il nous restait encore à visiter la place principale. « La Raekoja Plats », magnifique place qui ressemble à celle de Cracovie, entourée de magnifiques maisons de marchands de toutes les couleurs, ainsi que de l’hôtel de ville dont nous avons une fois de plus escaladé sa tour, érigée entre 1402 et 1404. 115 marches de plus à notre actif avec parfois des marches de presque 50 cm de haut. Presque de l’escalade, pour finir à nouveau par une vue imprenable (qu’on a prise bien sur!).

la place de l'hôtel de ville

la place de l’hôtel de ville…et sa tour, qu’on a escaladé

L’influence de la Finlande se ressent en Estonie

Tallinn regorge également de très beaux centres commerciaux très modernes. On aime de temps en temps, à l’étranger, les parcourir et découvrir de nouvelles enseignes, des produits nouveaux. L’Estonie (appelée aussi E-Stonie!!) est à la pointe du design et de l’informatique. Gageons que ce pays balte n’a pas encore fini de nous surprendre. Il est certes relativement petit et peu peuplé mais on y ressent beaucoup de dynamisme et de modernisme. L’influence de la Finlande, sa plus proche partenaire commerciale et culturelle n’est certainement pas sans rapport avec l’ascension de ce nouveau pays pourtant si ancien.

Si vous avez 3 jours à consacrer à une ville européenne, n’hésitez pas à venir à Tallinn, vous ne serez pas déçus, le mélange de traditionnel et de modernisme vous séduira certainement, cela a été notre cas…

belle enfilade de tours

belle enfilade de tours

Quelques faits sympas à propos de Tallinn

Premières photos de Tallinn

La suite des photos de Tallinn