Milos, la 8ème de nos Cyclades…13/14.05.15

Milos, la 8ème de nos Cyclades…13/14.05.15

26 mai 2015 Non Par Denis

Mercredi 13 mai 2015 Départ pour Athènes et Milos Comme tous les ans, à l’occasion de notre anniversaire (le 23ème), nous décidons de continuer à explorer les Cyclades. Cette année, ce sera Milos et accessoirement Kimolos, sa petite soeur et voisine distante d’à peine 900 mètres. L’île, en forme de croissant, de formation volcanique, est située à une demi-heure environ d’Athènes par les airs.
milos-20map Redécouvrir Athènes Comme chaque année désormais, à la veille au soir de décoller pour les Cyclades, nous en profitons pour aller explorer à nouveau notre capitale préférée, ATHENES, toujours d’une autre façon…Découvrir la capitale hellénique et de nouveaux quartiers est toujours un enchantement pour nous. C’est un plaisir de voir d’année en année, la rénovation du Parthénon évoluer, peut-être le verrons nous un jour entièrement terminé (il y a encore du boulot!). Mais ça avance, ça progresse, même si les échafaudages vont encore défigurer l’Acropole quelque temps. Bref, une fois arrivé à l’hôtel, situé à coté de l’aéroport, et une fois installé, nous prenons le métro (14€ tout de même pour deux) pour Syndagma, la place principale d’Athènes, là où s’effectue la relève de la garde, devant le parlement. , On l’ a déjà vue mais ça n’est pas grave, on adore voir ça…la tradition,ce coté un peu désuet, un peu hors d’âge.Et de là, à chaque fois, c’est l’exploration à travers les ruelles de la Plaka, avec toujours la vue sur le Parthénon qui trône sur les hauteurs de la ville. A l’heure où nous nous trouvons, il est fermé et nous ne pouvons malheureusement pas le revisiter pour la x ème fois. Pas grave, on se contente de l’admirer d’en bas en en faisant le tour. Les échafaudages ont un peu changé de place et de volume depuis l’année dernière mais cela reste toujours un plaisir de l’admirer. Comme d’hab, la Plaka est animée, il fait doux, il fait bon, les vacances commencent maintenant. On est mercredi, pourtant on se croirait samedi soir tant l’agitation y règne. Pas difficile dans ces conditions de trouver un petit resto sympa, traditionnel, avec de la cuisine grecque bien sur…on est là pour ça. Et bien entendu en terrasse avec la vue sur l’Acropole à présent illuminé. On se régale bien entendu d’une salade grecque pour bien commencer le séjour. Après un excellent repas, une petite ballade dans des ruelles inconnues et l’on finit par reprendre la route de l’hôtel , par le métro.. et hop, encore 14€. Jeudi 14 mai 2015 IMG_0876 On décolle pour Milos Départ pour Milos ce matin, avec Olympic air, l’une des deux compagnies grecques qui assure les liaisons entre Athènes et les îles cycladiques. Un petit bimoteur 27 places nous amène directement à l’aéroport de Milos situé dans la partie est de île  , pratiquement au bord de la mer. 20 minutes plus tard, nous rejoignons enfin notre destination finale, la résidence « Kapetan Tasos » à Pollonia dans le Nord-Est de l’île. IMG_0866 Pollonia, petit port plein de charme D’emblée, on est charmé par ce petit port traditionnel, paisible, comme on les aime. La résidence est très belle, tout à fait charmante , propre, impeccable, toute récemment repeinte en blanc par des peintres « portugais », un comble. L’accueil est très sympa, on s’installe rapidement. On a hâte d’aller explorer l’île. Nous sommes là pour 4 jours mais le temps passe toujours trop vite dans les Cyclades. Comme toujours, à l’impro, nous prenons des infos auprès de Stella, notre hôte qui nous file plein de cartes et nous renseigne sur tout ce qu’il y a d’intéressant à voir. Comparé à une vingtaine d’années, les grecs parlent aujourd’hui bien l’anglais et il est très facile de communiquer avec eux même si vous ne maitrisez pas parfaitement la langue de Shakespeare. IMG_0886 Ah oui, j’oubliais, on récupère notre scooter 125 (notre rituel) et c’est parti vers l’ouest, le long de la côte nord, direction Plaka (la ville, pas le quartier d’Athènes). Nous nous arrêtons à peu près toutes les 5 minutes pour admirer le paysage. Dommage que nous ne soyons pas assez calés en géologie car Milos nous paraît être un mystère de ce point de vue. Toutes les couleurs possibles de roches apparaissent à nos yeux, blanc, rouge, ocre, orangé, bleuté, vert et toutes sortes de roches, calcaires , granit, volcanique. L’histoire géologique de l’île a l’air complexe, mystérieuse, sauvage et en tout cas incroyablement variée.

Exploration du nord de l’île vers Plaka On nous avait prévenu que les routes de Milos seraient difficiles, peu praticables, On aurait mieux fait, cette fois ci de louer un quad 4 roues, c’est certainement plus pratique pour circuler sur des routes non bitumées, heureusement sèches. Des petites routes, ou chemins, je ne saurais comment les appeler, il y en a partout et comme on veut tout voir, on essaye, on tente le coup même si on n’est pas toujours rassuré, d’autant qu’il y a beaucoup de dénivelés..rien n’est décidément plat sur cette île. IMG_0897 Les Syrmatas, anciennes maisons de pêcheurs De la route principale, on descend donc vers les villages côtiers où se trouvent les « Syrmatas » ces petites habitations de pêcheurs construites dans la roche. Aujourd’hui, ce qui était principalement destiné aux pêcheurs se transforme progressivement en habitations de loisirs, de week-end, de vacances, et pas forcément pour des pêcheurs. Il y a toujours une belle plage à coté de ces Syrmatas avec une eau quasiment transparente. Beaucoup de couleurs  illuminent ces habitations et pas seulement du bleu, parfois on trouve du rouge, de l’orange, du vert, cela nous surprend, comparé aux autres îles que nous connaissons ou le bleu prédomine. Premier village, Agios Konstantinos, nous sommes conquis, en plus le ciel est bleu, la mer turquoise, les photos seront magnifiques. A chaque fois, pour continuer notre chemin, il faut remonter sur la route principale par une voie plus ou moins carrossable, on continue direction Mitakas et Sarakiniko avant de rejoindre Plaka qui semble être le plus gros village de l’île, c’est même la capitale de Milos

 Plaka, un panorama fantastique La ville en fait s’appelle Plaka, à cause de son terrain presque plat. (j’ai appris quelque chose). De l’Eglise et de son belvédère, le panorama est magnifique sur le golfe de Milo . Les petites cours blanchies à la chaux et les balcons fleuris qui bordent les étroites ruelles dallées dans lesquelles nous déambulons  nous donnent une sensation d’intimité et de chaleur. Après un petit repas grec, nous décidons de partir direction Kastro, autrement dit la citadelle; il faut sacrément grimper pour y arriver, notre scooter ne nous permet pas d’aller jusque tout en haut, trop pentu, trop escarpé, trop étroit. Tant mieux, on ne sera pas nombreux en haut.

Kastro, sur les hauteurs de Plaka Kastro, qui date du 5ème siècle et qui est maintenant passablement abimé nous offre une vue splendide sur tous les points de l’horizon et plus que la citadelle, c’est ça qui est le plus beau finalement De là-haut, nous avons la possibilité de découvrir presque toute l’île comme vue d’avion et comme le temps est incroyablement clair, notre regard peut rencontrer d’autres îles de la mer Egée, ça doit être Sifnos au loin mais pas sûr. Il faudra revenir pour admirer un fabuleux coucher de soleil..parait-il?. Les couleurs pourpre et or que prennent le ciel et la mer juste avant que le soleil ne se couche sont surement superbes. Mais je pense que de toute l’île, les couchers de soleil sont magnifiques, on verra demain ou après-demain. IMG_0940 Retour à présent à Pollonia pour le repas du soir, quelques restos au bord de l’eau nous font envie, c’est finalement Apostolos qui réussit à nous convaincre de venir goûter une salade crétoise et des calamars frits. Le patron est sympa mais le lendemain nous découvrirons a deux pas, le meilleur restaurant de l’île , chez Kristos…mais suite au prochain épisode.