Gdansk…l’autre trésor de la Baltique…22 au 25 août 2015

Gdansk…l’autre trésor de la Baltique…22 au 25 août 2015

6 septembre 2015 Non Par Denis

Chaque année, à l’occasion de l’anniversaire de Nath (25 août), nous prenons l’habitude d’effectuer un voyage sympa. Parfois un peu loin, comme Terre-Neuve et Nova Scotia il y a deux ans, parfois plus simplement dans une ville européenne proche de chez nous. Gdansk sera notre destination de 2015, la Pologne et la Baltique seront au programme pendant 4 jours en cette fin du mois d’août 2015.

IMG_3104

IMG_3020

Gdansk est un miracle. Réduite à néant après la seconde guerre mondiale, la ville qui n’était plus qu’un tas de briques fumant fut pourtant reconstruite à l’identique dans la deuxième moitié du 20ème siècle. Aujourd’hui, si on ne le savait pas, on pourrait penser que la ville a toujours été ainsi. Brique par brique, chaque maison, chaque quartier a été méticuleusement reconstitué. Le caractère fier des polonais a permis de remonter la pente en quelques dizaines d’années. L’architecture rappelle un peu les cités des Flandres ou il fait bon musarder et pendant 4 jours, c’est ce que nous allons faire, nous promener et déambuler dans les rues pavées de la vieille ville  historique, pleine de couleurs et de façades toutes plus superbes les unes que les autres.

old__gdansk_1_by_citizenfresh-d55x3jx

Nous sommes logés à deux pas du quartier historique et de la vieille ville, la partie la plus interessante de Gdansk est à quelques minutes à pied. De la fenêtre de notre chambre, nous apercevons deux églises toutes en briques rouges, majestueuses, Sainte-Catherine et Sainte-Brigitte. Nous sommes dans le nord de l’Europe, il n’ y a pas de carrières de pierres naturelles; ici on fabrique des briques rouges avec lesquelles la ville a été entièrement bâtie.

IMG_3027

90% du centre historique de Gdansk a été entièrement détruit. 6000 bâtiments ont été entièrement anéantis, 1300 le sont partiellement. 3 millions de m3 sont à déblayer à partir de 1945..un travail colossal va débuter. La population germanophone est expulsée de Poméranie, la région de Gdansk, et de nombreuses familles d’autres régions polonaises vont arriver pour repeupler la ville qui a besoin de travailleurs pour la rebâtir.

L’Eglise Sainte-Catherine, que l’on voit de nos fenêtres est une des plus vieilles églises de Gdansk. Sa construction débuta en 1185 mais sa construction s’effectua par étapes entre le 14ème et le 15ème siècles. L’église a connu un drame en 2006, les toitures ont brulé dans un incendie et aujourd’hui, grâce à des donations publiques et privées, des travaux complets de restauration sont en cours.

Derrière Sainte-Catherine se trouve Sainte-Brigitte édifiée en 1396. Elle a été entièrement détruite pendant la guerre et incroyablement reconstruite au début des années 1970. Dans les années 1980, elle a été le siège du syndicat Solidarnósc après que des ouvriers grévistes s’y furent réfugiés. A l’arrière du batiment se trouve une statue de Jean-Paul 2, une parmi de nombreuses autres que l’on trouvera très souvent à Gdansk. Le Pape Polonais est ici une icône , un Dieu.

IMG_3039

En 1948, la décision d’une reconstruction à l’identique est prise. A partir des carcasses de monuments et de maisons subsistantes, la vieille ville est reconstruite grâce à des documents d’époque (photos, souvenirs, archives). plusieurs maisons sont aussi reconstituées avec les éléments ornementaux retirés des décombres. Aujourd’hui la méticuleuse reconstitution ne semble plus récente et la patine qui recouvre les édifices semble donner l’impression que tout est d’origine.

IMG_3092

Nous démarrons notre parcours à partir de ces deux églises. La vieille ville est pratiquement entièrement piétonnière, et c’est un véritable plaisir de la parcourir sous un soleil radieux. Un peu plus loin se trouve le monument aux Défenseurs de la poste polonaise, devant le musée de la Poste. A l’époque, un bureau de poste avait été attaqué par les nazis et défendus par une cinquantaine d’employés. 35 rescapés furent fusillés plus tard et ce monument est érigé à leur gloire.

IMG_3048

Nous continuons notre chemin pour nous rapprocher de la Motlawa et le début du Long Quai (Dlugie Pobrzeze), bordé de belles maisons dont les façades se reflètent dans ses eaux. De belles portes s’ouvrent sur les rues perpendiculaires.La porte Saint-Jean, la porte d’Etalage. La promenade est magique, absolument romantique. De vieux gréments voguent le long du quai. Et là, impossible de manquer la majestueuse grue en bois qui servait autrefois de chargement et de déchargement des marchandises jusqu’à 2 tonnes à la hauteur de 27m. Pour actionner le mécanisme, deux roues tambours en bois de 6 et 6,5m de diamètres,étaient mues par des hommes qui tels, d’inlassables hamsters, n’en finissaient pas de monter les marches à l’intérieur des roues.

IMG_3116

Au sud du Long quai, à son extrémité, se trouve la Porte Verte. En face se trouve l’île aux greniers, qui fut bâti à partir du 13ème siècle. Sur celle ci se trouvaient plusieurs greniers à blé autour desquels un fossé fut construit pour éviter la propagation des incendies. Aujourd’hui les greniers vont certainement servir à quelques promoteurs immobiliers à la recherche d’espaces disponibles pour construire de nouveaux logements.

La Porte Verte est le début de la Voie Royale qui est constituée du Long Marché et de la Longue Rue. Et là, nous commençons à découvrir ce qui est certainement pour nous la plus belle rue du monde. Uniquement des façades incroyables, colorées, toutes rénovées magnifiquement.On est littéralement ébahis. Le Long Marché (Dlugi Targ) est bordé des plus belles maisons de la ville. Ils ont conservé leurs perrons caractéristiques. Dans un des coins de la place, se trouve la fontaine de Neptune, l’emblème de la ville. Neptune, dieu de la mer et de la navigation symbolise le lien étroit qui lie la ville à la mer.

IMG_3227

Derrière la fontaine se trouve la Cour d’Artus qui était le lieu de réunion des 6 corporations de la ville. Aujourd’hui c’est un musée qui rassemble de nombreuses oeuvres d’art apportés par les différentes confréries de la ville qui y siégeaient.

IMG_3123

La rue est animée, de nombreux musiciens, excellents d’ailleurs nous régalent. Beaucoup de bars, de restaurants, de belles boutiques également, tous plus beaux les uns que les autres. C’est un endroit où il fait bon flâner, prendre son temps et admirer..La Longue Rue (Dluga), prolonge le Long Marché jusqu’à la Porte Dorée (Zloty Brama) construite entre 1612 et 1614. Huit sculptures surmontent la porte représentant les vertus citoyennes: Paix, Justice, Gloire, Concorde, Prudence, Piété, Liberté et Unité. Un peu plus loin se trouve l’Avant-Porte (Zespól Przedbramia) et pour finir, la Porte Haute (Brama Wyztinna) qui est en fait le point de départ de la Voie Royale.

IMG_3206

Edifiée en 1574, elle était un poste avancé des fortifications médiévales. Nous avons fait le circuit à l’envers et terminons notre parcours sur la Voie Royale par cette Porte Haute.. Cette rue vaut à elle seule le voyage à Gdansk. Jamais nous n’avions pris autant de plaisir à nous promener dans une artère. Pendant notre séjour, nous y sommes revenus plusieurs fois, tellement c’est beau. A chaque fois, on voyait quelque chose de nouveau, plus beau encore. On était attiré tel un aimant par cette rue pleine de couleurs, de luminosité et de gaité.

IMG_3211

La rue Dluga ou Longue Rue adopte une courbure qui fait ressortir à son extrémité la belle silhouette de la Tour de l’Hôtel de Ville. Celle ci date de 1379. Elle a été construite dans le style Renaissance flamande. C’est le plus haut monument de la ville avec ses 82 mètres. Aujourd’hui, à l’intérieur se trouve un musée très intéressant . On y voit notamment des photos incroyables de Gdansk complètement détruit jusqu’après la guerre. On est monté tout en haut, la vue de la ville y est incroyable.

IMG_3147

Tout près de la Voie Royale, se trouve la Basilique Notre Dame (Bazylika Mariacka) « la couronne de la ville de Gdansk » et qui est la plus grande église d’Europe jamais construite en briques. Elle peut contenir 20000 personnes. Le joyau de l’Eglise reste la magnifique horloge astronomique  haute de 14m qui donne l’heure bien sur mais aussi les positions du soleil et de la lune par rapport à ceux ci.

IMG_3243

Pour accéder à la basilique, on peut emprunter la rue Mariacka, charmante rue, elle aussi reconstruite et une des plus pittoresques aussi. Dans les années 1970, elle fut entièrement reconstituée pierre par pierre, avec ses façades, ses perrons, ses grilles et ses enseignes. On y trouve tout un tas de magasins de souvenirs et surtout les bijouteries d’Ambre, la grande spécialité de Gdansk. Le soir, nous y sommes revenus pour trouver un petit resto sympa, l’ambiance était géniale, conviviale, la météo était parfaite, et bien sur, toujours piétonnier ce qui donne un charme tout à fait particulier.

IMG_3274

On ne pouvait bien entendu quitter Gdansk sans aller visiter les célèbres chantiers navals où en 1980 s’est formé le premier syndicat dans un pays communiste. Le fameux syndicat Solidarnósc créé par Lech Walesa occupe une place à part ici. Même si de nos jours, l’activité des chantiers est considérablement réduite, le nom du syndicat sera toujours assimilé à Gdansk. Voir les grues, pouvoir rentrer dans ce lieu historique était émouvant.

Gdansk est à notre avis bien trop méconnue. La vieille ville qui s’est relevée d’une destruction pratiquement complète après la deuxième guerre mondiale est aujourd’hui une ville fantastique, d’une beauté à couper le souffle. Nous avons parcouru la plus belle rue du monde. Il faut aujourd’hui oublier l’image des chantiers navals pour voir surtout une agréable cité baltique pleine de couleurs aux façades incroyables où il fait bon se promener et se détendre. Un week-end à Gdansk est parfait pour en apprécier toutes ses merveilles.