Europe, Pérégrinations 2016, Riga, Lettonie

Riga, Latvija, joyau de la Baltique… 🇱🇻

Du 14 au 17 juillet 2016, Nath et moi, un peu Ă  l’impro, sommes partis au bord de la Baltique. Après Tallinn et l’Estonie en 2014, nous sommes descendus cette fois ci, un peu plus au sud, dans la capitale Lettone,

Riga, est situĂ©e sur les rives de la Daugava et blottie au fond d’un golfe, plutĂ´t au nord de la Lettonie. La perle de la Baltique reprĂ©sente Ă  elle seule 1/3 de la population lettone (700.000 habitants), elle est aussi la plus cosmopolite, la plus historique et la plus variĂ©e en termes d’architecture, roman, gothique, renaissance, baroque, classique et surtout l’Art Nouveau.

IMG_5223

Autant ĂŞtre honnĂŞte, avant d’aller en Lettonie, on ne connaissait strictement rien Ă  ce petit pays balte, coincĂ© entre l’Estonie et la Lituanie…et Ă  l’ouest de la Russie. Un petit rappel gĂ©ographique et historique ne fera de mal Ă  personne je crois. D’abord il ne faut pas oublier que le pays a Ă©tĂ© sous occupation et domination nazie puis soviĂ©tique de 1940 Ă  1991. L’indĂ©pendance a Ă©tĂ© acquise pacifiquement en 1991 avant l’intĂ©gration Ă  l’Union EuropĂ©enne en 2004, en mĂŞme temps que ses voisins baltes. La diffĂ©rence avec ses voisins est le caractère encore très russophone (environ 50% des habitants) de la population, ce qui n’ a manquĂ© de poser quelques problèmes au moment de l’indĂ©pendance. Aujourd’hui, malgrĂ© tout, 9 personnes sur 10 parlent le letton,( langue indo-europĂ©enne proche du lituanien), mais aussi souvent 2 autres langues ce qui classe le pays au sommet europĂ©en des peuples les plus polyglottes. Nous l’avons constatĂ©, leur anglais, toutes gĂ©nĂ©rations confondues, est parfait.

IMG_5092

Le drapeau letton est un des plus anciens drapeaux du monde. La lĂ©gende prĂ©tend qu’Ă  l’issue d’une bataille, un chef letton, blessĂ©, a Ă©tĂ© enroulĂ© dans une couverture blanche. Lorsqu’on a dĂ©couvert le chef, blessĂ©, la couverture Ă©tait tachĂ©e de rouge des deux cotĂ©s. Ses soldats auraient brandi la couverture telle une bannière qui les aurait menĂ©e Ă  la victoire. La lutte pour la libertĂ© est rĂ©currente dans l’histoire lettone depuis cet Ă©vĂ©nement.

La vieille ville de Riga

La partie la plus interessante de Riga se trouve dans la vieille ville que l’on a arpentĂ©e de long en large, entre Ă©glises gothiques, robustes maisons des marchands de la Hanse et façades Art Nouveau. Riga, capitale d’une nouvelle Europe est explosive, mĂ©lange tous les genres et les ethnies, parle le letton, le russe et l’anglais, chante, offre des fleurs, Ă  toutes heures du jour et de la nuit, pour preuve, son marchĂ© aux fleurs ouvert 24h/24.

IMG_5180

Aujourd’hui, Riga s’est dĂ©finitivement dĂ©barrassĂ© de son passĂ© soviĂ©tique. Les musĂ©es et statues de LĂ©nine qui florissaient  autrefois n’existent plus. A prĂ©sent, la meilleure façon de visiter Riga est de faire fonctionner ses petits pieds. La ville est Ă  dimension humaine, il subsiste des trams du temps de l’occupation soviĂ©tique mais l’essentiel peut se faire sans utiliser aucun transport en commun. Il faut aimer marcher et dĂ©ambuler sur les pavĂ©s d’une ville vieille de 800 ans. A chaque coin de rue, on a la chance d’admirer alors, plusieurs centaines de magnifiques maisons et bâtiments.

La maison des tĂŞtes noires

Il faut commencer sur la place de l’hĂ´tel de ville (Rätslauskums) qui permet d’avoir Ă  360° un rĂ©sumĂ© de l’histoire du pays. LĂ , on trouve un des symboles de la Lettonie, la maison des TĂŞtes Noires,palais mĂ©diĂ©val de style renaissance flamande. Elle abritait la confrĂ©rie marchande des TĂŞtes Noires qui organisait la vie sociale de la citĂ©. Juste Ă  cotĂ©, le musĂ©e des occupations offre un vibrant hommage aux victimes des rĂ©gimes nazi et soviĂ©tique de 1940 Ă  1991. Depuis 2012, la Maison des TĂŞtes Noires est devenue la rĂ©sidence officielle du PrĂ©sident de la RĂ©publique de Lettonie.

IMG_5398

Les Eglises Saint-Jean et Saint-Pierre

Tout près de lĂ , se trouvent les Eglises Saint-Pierre et Saint-Jean…la flèche de Saint-Pierre culmine Ă  122 mètres. La vue d’en haut est vertigineuse sur l’ensemble de Riga. Elle date de 1209 et a Ă©tĂ© construite dans le style gothique. A l’origine, elle Ă©tait catholique, aujourd’hui c’est l’Ă©glise Ă©vangĂ©lique luthĂ©rienne de Riga. Il faut absolument monter au sommet de Saint-Pierre, on y accède par un ascenseur Ă  partir du 2ème Ă©tage pour admirer Ă  71 mètres du sol le panorama de Riga, la Daugava, les toits gris rouges, verts et gris, et les clochers de la vieille ville.

IMG_5137

Il y’a plusieurs Ă©glises et cathĂ©drales dans le vieux Riga, mais l’officielle se trouve sur la place du DĂ´me, et s’appelle donc la CathĂ©drale du DĂ´me de Riga. Elle est considĂ©rĂ©e comme la plus grande des Ă©glises mĂ©diĂ©vales des pays baltes. Elle est toute de briques et au sommet de sa tour se trouve un coq, symbole de la rĂ©surrection du Christ et la permanence chrĂ©tienne ( ne m’en demandez pas plus!!). La CathĂ©drale marque le kilomètre « 0 » du pays.

Le Château de Riga

A quelques pas de la CathĂ©drale se trouve l’autre siège de la rĂ©sidence officielle du prĂ©sident de la RĂ©publique Lettone, le château de Riga dont la construction s’est terminĂ©e en 1515. Au milieu d’un dĂ©dale de ruelles mĂ©diĂ©vales Riga Pils abrite Ă©galement le musĂ©e d’histoire et le musĂ©e des arts Ă©trangers. Sa couleur jaune est un peu Ă©trange, d’emblĂ©e quand on arrive devant sa façade , on n’a pas l’impression d’ĂŞtre devant un château mais plutĂ´t un bâtiment un peu massif, sans fioritures, sans reliefs, très simple finalement. En 2016, il est fermĂ© pour cause de restauration, je n’ai aucune idĂ©e de la date de sa rĂ©ouverture.

IMG_5121

Les maisons des trois frères et la Tour poudrière

Juste Ă  quelques pas du château se trouve un des batiments les plus visitĂ©s de la vieille ville, les maisons des trois frères, maisons de marchands (de la fameuse ligue hansĂ©atique) parmi les plus anciennes du pays (XVĂ©, XVIIè, XVIIIè s). Les Ă©tages infĂ©rieurs Ă©taient habitĂ©s tandis que les Ă©tages supĂ©rieurs Ă©taient utilisĂ©s comme entrepĂ´ts. On peut d’ailleurs voir encore les systèmes de leviers et de poulies permettant de monter les charges. Elles sont situĂ©es aux 17, 19 et 21 de la rue Maza Pils. Elles sont jolies et toutes de couleurs diffĂ©rentes. De lĂ , il faut  se diriger ver la rue Troksnu, pour aller admirer la seule tour qui reste de l’ensemble des remparts qui entouraient la vieille ville. La  Tour Poudrière, donc,  qui peut ĂŞtre appelĂ© le cĹ“ur de Riga. Il ya 1000 ans, c’Ă©tait le lieu oĂą s’Ă©levait le château ancien en bois. Au 13ème siècle, lorsque les murs du château d’Ă©vĂŞques et du château de l’EpĂ©e-porteurs ont Ă©tĂ© Ă©levĂ©s Ă  la portĂ©e infĂ©rieure de la rivière Riga on a construit la Tour Poudrière- la plus grande des tours de remparts qui gardaient la pĂ©ninsule et la ville de Riga. Durant de nombreuses annĂ©es les dĂ©fenseurs de Riga Ă©taient restĂ©s ici parmi les gros canons pour surveiller la ville ! 

IMG_5100

L’ancien Riga Ă©tait une ville mĂ©diĂ©vale typique. La plupart de ses rues Ă  partir du 13ème siècle n’ont pas changĂ© leurs directions, et certaines d’entre elles rĂ©pètent aujourd’hui le dĂ©bit de la rivière de Riga, qui contournant la pĂ©ninsule de Riga, se jetait dans la Daugava près du vieux port. La muraille a Ă©tĂ© construite au 13ème siècle.  La Tour de  sable ou la Tour Poudrière, comme on l’a appelĂ©e plus tard, a Ă©tĂ© l’un des bâtiments de dĂ©fense les plus importants Ă  Riga, car il protĂ©geait la route terrestre principale – le chemin de sable. Plus tard, quand on a construit  un mur de protection Ă  Riga, avec le dĂ©veloppement de la technologie il est devenu nĂ©cessaire de l’élever et de le renforcer, le magistrat a Ă©mis un dĂ©cret que tout testament sera invalidĂ© si il n’a pas Ă©tĂ© offert de dons pour la construction et l’entretien du mur. 

Dans un rayon de 100 mètres autour de chaque tour, d’autres tours semi-circulaires et rectangulaires ont Ă©tĂ© bâties. Il y en avait 28 mentionnĂ©es dans les documents du 16ème siècle. Deux tours seulement existent encore actuellement : la Tour poudrière et celle de Ramer qu’on peut voir en suivant la rue  Torņu Ă  droite de la Tour Poudrière. 

IMG_5107

A deux pas de lĂ  se trouve la dernière porte de la ville encore debout, la porte suĂ©doise, percĂ©e, comme son nom l’indique, par les suĂ©dois (qui avaient envahi, je vous le rappelle la Lettonie) en 1698. Les condamnĂ©s Ă  mort empruntaient au petit matin ce passage et le bourreau, qui demeurait dans la demeure voisine, accrochait Ă  sa fenĂŞtre une rose rouge les jours d’exĂ©cution…charmant!!!

IMG_5249

 L’Art Nouveau

Riga est considĂ©rĂ© comme la capitale europĂ©enne de l’Art Nouveau. Ce style, nĂ© Ă  la fin du 19ème siècle, dĂ©but 20ème, appelĂ© aussi Jugendstil est composĂ© de dĂ©cors floraux, guirlandes tissĂ©es, masques expressifs, figures sculptĂ©es dĂ©corĂ©es, lignes fluides, formes gĂ©omĂ©triques Ă©laborĂ©es. Le Jugendstil, de plus ne se limite pas seulement aux façades, mais se retrouve aussi dans les cages d’escaliers, le mobilier, les lustres, les thĂ©ières et autres. Nous nous sommes cantonnĂ©s  Ă  l’admiration des façades qui se trouvent principalement dans Elizabetes iela, ainsi que Alberta et Strelnieku au nord de la vieille ville. Il parait qu’il y a au moins 800 batiments rĂ©pertoriĂ©s. Parfois un seul petit dĂ©tail sur la façade permet de le classer Art Nouveau. Les spĂ©cialistes (comme Nath) le remarquent immĂ©diatement..pas toujours Ă©vident. C’est parfois sur un dĂ©tail d’une fenĂŞtre, d’un balcon, de la porte d’entrĂ©e que l’on s’en rend compte.

Aujourd’hui, en 2016, le travail de rĂ©novation encore Ă  accomplir est Ă©norme, et c’est principalement ce que je retiendrai en prioritĂ© de notre voyage Ă  Riga, il reste encore un boulot pharaonique Ă  accomplir avant de retrouver un Riga resplendissant, on y reviendra dans 20 ans, on verra bien. Je vais peut ĂŞtre un peu me rĂ©pĂ©ter mais la pĂ©riode soviĂ©tique, n’en dĂ©plaise Ă  mr MĂ©lanchon, n’a pas arrangĂ© cette ville, et tant d’autres, qui disposent de vĂ©ritables trĂ©sors.. sous l’occupation soviĂ©tique, je crois qu’il ne fallait surtout pas que cela soit trop beau, trop ostentatoire, et que la richesse apparaisse de façon trop indĂ©cente..dommage!!

Dans Alberta iela, au numĂ©ro 12, il y a le musĂ©e d’Art Nouveau que nous n’avons pas eu malheureusement le temps de visiter mais qui apparemment vaut le coup d’ĂŞtre vu.

Ballade sur l’eau

Après avoir pas mal marchĂ© (on aura tout de mĂŞme fait 44 km en 4 jours), on avait envie de se la couler un peu douce, et quoi de mieux qu’un « promène-couillons », comme me dit souvent un bon copain, pour voir la ville autrement. Plusieurs sociĂ©tĂ©s proposent le tour complet de Riga sur l’eau. En effet, la Daugava, la rivière naturelle est Ă  l’ouest, un canal Ă  l’est a Ă©tĂ© construit afin de pouvoir faire le tour complet de la ville. Environ une heure de ballade fluviale qui permet de voir des aspects de la ville insoupçonnĂ©s. Confortable, calme, paisible, on a passĂ© un super moment Ă  se dĂ©lecter des splendeurs de Riga vue de l’eau.

IMG_5282

IMG_5286

Ä€genskalns

Depuis qu’on Ă©tait arrivĂ©s Ă  Riga, nous avions entendu parler d’un cĂ©lèbre quartier ou se trouvent encore des maisons en bois, certaines très bien rĂ©novĂ©es, la plupart encore dans un Ă©tat plus difficile. Le quartier au nom imprononçable d’ Ä€genskalns, situĂ© sur la rive gauche de la Daugava, Ă©tait autrefois un quartier très ouvrier. Les habitants qui travaillaient Ă  Riga, habitaient dans ce petit quartier historique, en dehors de la ville avec des loyers moins Ă©levĂ©s et une vie qui ressemblait d’avantage Ă  celle d’une vie rurale, avec des marchĂ©s, des petites maisons, peu de circulation. Aujourd’hui, il y a une tentative par une population plus jeune, plus branchĂ©e, plus aisĂ©e de reprendre en main ce quartier. Les maisons en bois ont un charme fou, mĂŞme si la plupart ont encore besoin d’un sacrĂ© coup de ravalement. Je pense qu’il doit ĂŞtre très agrĂ©able de vivre dans ce petit quartier, Ă  deux pas de la ville. Les transports en commun fonctionnent bien Ă  Riga, ne sont pas chers, sont frĂ©quents et franchement, Ă  Ä€genskalns, on a l’impression de vivre Ă  la campagne. Nous avons eu une chance incroyable de rencontrer une jeune femme lettone qui organisait des « walking guided tours » dans le quartier (https://www.facebook.com/AgenskalnsFreeTour/?fref=ts)

IMG_5391

Elle nous a parlĂ© avec beaucoup de passion et d’enthousiasme de la vie d’hier et d’aujourd’hui de cet endroit super sympa qu’on aimerait tellement voir se rĂ©nover encore plus vite. Le problème vient du fait que certaines maisons ont plusieurs propriĂ©taires et que le quartier n’est pas classĂ©; si tous ne sont pas d’accord ou n’ont pas les moyens pour faire des travaux, personne ne peut les obliger Ă  les effectuer et les choses restent ainsi en attendant que tout le monde se mette d’accord…et ç’est comme chez nous, ça peut durer!!!

Jurmala, la cĂ´te d’Azur lettone

on ne peut pas venir Ă  Riga et ne pas se rendre en mĂŞme temps Ă  Jurmala, Ă  20 mn en train et quelques euros de la gare centrale de Riga. Alors d’accord c’est un brin touristique, il y a du monde, des vacanciers, tout ce que d’habitude nous fuyons mais franchement ĂŞtre si près de la « cĂ´te d’Azur lettone » et ne pas y ĂŞtre allĂ© aurait Ă©tĂ© dommage. Imaginez, c’est comme si, Paris se trouvait Ă  20 km de Nice par exemple. Il faut bien sur remettre cela dans le contexte des dimensions lettones, oĂą l’on se trouve toujours, oĂą que l’on soit, Ă  2 heures de tout. Nous avons donc pris le train en dĂ©but d’après-midi pour la modique somme de 1 euro 40, 20 minutes et quelques arrĂŞts plus tard, nous dĂ©barquons entourĂ©s de tous les citadins rigois en quĂŞte de soleil, de plage et de mer Ă  Majori, la gare principale de Jurmala. Et lĂ  nous comprenons tout de suite que nous avons changĂ© de monde.

IMG_5411

Que des locaux, des familles, des serviettes de plage, des enfants, des tenues de vacanciers et un monde fou. Une rue en face de nous, nous emmène Ă  la plage (il y a 30 km de plages de sable blond Ă  Jurmala), des boutiques, des camelots, des spectacles, un festival rock, des restos, des bars, bref, tout ce qu’il faut pour rĂ©galer le vacancier letton..et les autres.

Cela dit, on a pris beaucoup de plaisir, on s’est reposĂ©s, on a vu de superbes maisons, une plage avec un sable blanc, super fin,  magnifique. On a Ă©coutĂ©s de la super musique, mangĂ©s quelques spĂ©cialitĂ©s lettones, quelques glaces, bref, les vacances. On Ă©tait aussi lĂ  pour ça.

Retour Ă  Riga

Ce qui est bien en Lettonie, c’est que rapidement, on peut passer d’un monde Ă  un autre. En fin de journĂ©e, on a repris le train avec nos amis rigois tous bronzĂ©s. 20 minutes plus tard, nous Ă©tions de nouveau dans une capitale de l’Union europĂ©enne.  Sur la route de notre hotel situĂ© rue Elisabeth (celle des batiments Art Nouveau), nous passons devant l’Ambassade de France devant laquelle se trouvent Ă©normĂ©ment de bouquets de fleurs..deux jours auparavant, le 14 juillet 2016 avait eu lieu un acte de terrorisme odieux Ă  Nice, laissant au moins 84 victimes. Nous nous recueillons un instant, nous sommes mĂŞme interpellĂ©s par des personnes qui nous demandent pourquoi l’on s’acharne ainsi sur la France. On se rend compte Ă  ce moment, que mĂŞme si nous sommes en Europe, les informations n’ont pas la mĂŞme valeur dans chaque pays. Ici en Lettonie, les Ă©vĂ©nements de Nice ont fait Ă  peine quelques lignes; chacun Ă  ses problèmes et ce que nous considĂ©rons comme important ne l’est pas forcĂ©ment pour nos voisins et vice-versa. Cela relativise..nous ne sommes pas le centre du monde et ça ne fait pas de mal de s’en apercevoir

IMG_5308.JPG

L’ambassade de France Ă  Riga

On traine, on finit tout de mĂŞme par rentrer Ă  l’hĂ´tel…on passe encore par un des monuments les plus emblĂ©matiques de Riga, le monument de la libertĂ©,  qui est en fait un mĂ©morial Ă©rigĂ© en l’honneur des soldats morts au combat durant la guerre d’indĂ©pendance lettone entre 1918 et 1920. Ce monument est appelĂ© affectueusement « Milda Â» par les habitants de la ville. ConsidĂ©rĂ© comme un symbole important de la libertĂ©, de l’indĂ©pendance et de la souverainetĂ© de la Lettonie, il est souvent le lieu central de manifestations publiques et de cĂ©rĂ©monies officielles. C’est Ă©galement l’un des monuments les plus hauts d’Europe dans son genre avec une hauteur de 42 mètres.

IMG_5371

Le voyage dans ce petit pays balte se termine en douceur. 4 jours et 44 kilomètres Ă  pied, un peu de tram, de train, nous ont permis de dĂ©couvrir une petite capitale qui sera, dans l’avenir, j’en suis certain, de plus en plus belle. Le nerf de la guerre permettra de dĂ©voiler un potentiel Ă©norme, restĂ© plus de 50 ans abandonnĂ©. Riga, tout comme la Lettonie, progresse Ă  pas de gĂ©ant.

En conclusion, il faudra revenir…

A bientĂ´t

IMG_5326.JPG

 

Suite

Laisser un commentaire