Jaipur …la ville rose du Rajasthan

Jaipur …la ville rose du Rajasthan

29 octobre 2019 0 Par Denis

Après Mumbai, nous voilà à Jaipur, la ville rose, capitale du Rajasthan. La plupart des quartiers de cette ville de 2,5 millions d’habitants ont été construits en grès rose, les autres ont été peints de la même couleur lors de la venue du Prince de Galles en 1875. Ce qui donne à cette ville une couleur et un cachet tout à fait particuliers. Beaucoup de choses à voir très différentes à Jaipur, entre les palais, musées et observatoire. Pour visiter au mieux la capitale du Rajasthan, nous avons acheté le « composite ticket » pour 1000 roupies (12 euros), qui permet de visiter les six sites touristiques les plus interessants de Jaipur. Nous commençons par le Palais des vents, le plus fameux des palais de cette province.

Hawa Mahal (le Palais des vents)

C’est le premier et le plus célèbre des monuments des Jaipur. En fait, plus qu’un palais, il s’agit plutôt d’une façade. A son point le plus haut, l’édifice n’est large que de 2 à 3 mètres. IL fût bâti de telle sorte que le vent puisse y circuler et rafraichir l’atmosphère, d’ou son nom. La façade ressemble à une grosse pièce montée avec des alvéoles et des fenêtres en saillie. Le Maharaja qui l’a fait construire était si content du résultat qu’il offrit à l’architecte tout un ensemble de villages. Ce qui est sympa à faire est de traverser la route, en face du palais et monter sur la terrasse du bar-restaurant. De là, vous aurez une vue incroyable sur le Hawa Mahal. Nous avons commencé par boire un verre en fin d’après-midi et quand la nuit à commencé à apparaitre, le palais s’est subitement allumé laissant apparaitre une façade incroyablement belle. Nous étions aux premières loges, on a fini par dîner pour profiter du spectacle et faire durer le plaisir. Nous avons tout de même visité l’intérieur, qui vaut vraiment le coup, même si c’est bien entendu la façade qui est la plus spectaculaire.

Le lendemain nous voilà repartis en Tuk Tuk pour notre deuxième journée à Jaipur

Au programme de cette deuxième journée en compagnie de Sohail, notre chauffeur de tuk-tuk recruté la veille pour 1300 roupies (15 euros) la journée, le Fort d’Amber, au nord-est de Jaipur, le fort de Nahargarh, Jantar Mantar, l’observatoire, le fort Jaighar et pour terminer, l’Albert Hall Museum.

Pour reparler des tuks-tuks, quelques petits conseils sympas. Les chauffeurs vous sollicitent en permanence et il faut absolument mettre les choses au point dès le départ, le prix, l’itinéraire, quitte à marquer ce que l’on veut, sur un papier et le faire lire clairement. En effet, il faut dire que l’anglais des conducteurs de tuk-tuk (ou rickshaw) est extrêmement sommaire. Non seulement ils ont beaucoup de mal à s’exprimer mais en plus ils nous comprennent très mal. Désormais nous parlons l’anglais pratiquement sans conjugaison, juste des mots que l’on répète plusieurs fois et que l’on essaye d’articuler le mieux possible, sinon il y risque de confusion, qui souvent les arrange bien.

Le Fort Amber

Nous voilà donc partis au nord-est de Jaipur, à 11km environ au Fort d’Amber, ancienne capitale des Maharadjahs de Jaipur. Ce fort est une incroyable forteresse rebâtie à la fin du XVIè siècle par Man Singh. Elle permettait de défendre la route de Delhi et a fait l’objet de nombreux sièges au cours de nombreuses dynasties de Maharajahs. Le palais est entouré de remparts sur une distance de 9 km. Au dessus d’Amber se trouve le fort de Jaigarth, refuge ultime au cas ou le fort d’Amber aurait flanché.

Quand on arrive dans le village d’Amber, en contrebas, plusieurs solutions se présentent pour accéder au fort, les plus courageux (nous!!), montent à pied. Pour les autres, vous avez le choix entre la jeep et une autre solution (qu’on ne cautionne pas), l’éléphant. Nous ne sommes pas persuadés que les dits  pachydermes soient bien traités.

A l’intérieur du fort, on trouve d’abord une place ou se tenaient les parades de la garde personnelle des Maharajahs, des temples, des jardins, des halls, des lieux de résidence pour le maharadjah, sa cour, son harem. Une des pièces interessante est la Sukh Niwas (chambre des moussons) qui possédait un système de refroidissement de l’air avec de l’eau parfumée à la rose qui s’écoulait à travers les murs en marbre, ce qui apportait un souffle de fraicheur bien nécessaire à certaines périodes de l’année ou la température peut atteindre 50 degrés.

Le fort n’a jamais vraiment servi de façon guerrière, mais a été plutôt destiné aux plaisirs des maharajas qui écoutaient de la musique, jouaient aux échecs ou contemplaient le magnifique paysage, le lac Maota plus bas ou la vieille ville d’Amber.

Petite anecdote insolite à propos du Fort, un canon énorme avait été construit , qui était censé pouvoir expédier un projectile à 35km. Quatre éléphants étaient nécessaires pour faire pivoter l’engin monstrueux, malheureusement il ne servit qu’une fois. Lors de son premier essai, l’onde de choc tua 8 soldats et un éléphant .

Le Fort Nahargarh (Tiger fort)

Tout près d’Amber se trouve le Fort Nahargarh, pas aussi fréquenté, pas aussi interessant qu’Amber mais sa situation est superbe, sur les hauteurs, lovée autour de la colline rocheuse. Le Palais qui se trouve à l’intérieur conserve intact un certain nombre de salles peintes et une multitude de petites pièces. L’entrée ressemble plutôt a une espèce de petit parc d’attraction à l’indienne , à la Bollywood, un tantinet kitch..

En revenant à Jaipur, nous passons à coté de Palace Lake, impossible à visiter, nous ne faisons que l’admirer.

Jantar Mantar (l’Observatoire)

Retour à Jaipur, nous avons encore plusieurs petits trous à faire composter sur notre « composite ticket »..direction Jantar Mantar, l’observatoire astronomique..construit au XVIIIè siècle par une vingtaine d’astronomes, les instruments ont été inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2010. Les indiens sont des passionnés d’astronomie et notamment le Maharajah Sawai Jai Singh féru de cette science. Le monument le plus important en taille et en valeur est le Vrihat Samrat Yantra, réputé être le plus grand cadran du monde. Haut de 27m, il donne l’heure à 2 secondes près. D’autres instruments permettent de déterminer avec précision la date des éclipses, l’azimut des planètes, leurs mouvements etc…

Albert Hall Museum

Pour terminer notre visite de Jaipur en beauté, après une petite pause à l’hôtel, nous nous dirigeons vers le musée Albert Hall, qui est un des rares témoignages subsistant de l’époque coloniale. La Reine Victoria, la grande Reine voulait en faire le pendant architectural du Albert and Victoria museum de Londres. Comme souvent en Inde, sa construction fut lancée à l’occasion de la visite du Prince de Galles. On y trouve un vaste éventail de l’art indien en général. Tous les domaines y sont évoqués, de la sculpture à la peinture en passant par la marqueterie ou la musique. A l’étage, on trouve des bijoux, des monnaies, des textiles et des sculptures sur bois. Il faut y consacrer un bon moment car le musée est vraiment immense. Même ici, on n’a pas arrêté de se faire prendre en photo avec les locaux, désireux que l’on figure sur leurs selfies!!! L’art indien, en tout cas est absolument superbe, extrêmement varié, difficile de le classer dans une catégorie ou une autre.

En rentrant de l’hôtel…en tuk-tuk, nous faisons une dernière petite pause photo pour admirer le Palace blanc (Birla Temple), qui n’était pas vraiment au programme de notre journée, il y a toujours une bonne surprise au détour d’une rue à Jaipur.

En deux jours, il est tout à fait possible d’avoir un bel aperçu de Jaipur, pour cela, prévoyez « d’embaucher » un tuk tuk pour la journée. Vous aurez un chauffeur toujours disponible, qui vous attendra partout ou vous vous arrêterez. Pour l’équivalent de 15 euros environ pour la journée, cela vaut vraiment le coup. Soyez ferme au départ avec lui car parfois, ils ont la tentation de changer le programme en cours de route et de modifier le prix…ou alors de vous emmener chez des copains qui tiennent des commerces..n’acceptez jamais çà sans cela vous passerez votre temps dans des boutiques de bibeloteries sans intérêt .

La ville rose est magnifique, il faudra juste vous faire à l’ambiance extrêmement tumultueuse, bruyante et agitée qui règne en permanence dans la Pink City