Actu, Corse, France, Itinéraires 2021

Corse 2021…de l’Île Rousse à Bonifacio

Première semaine en Corse 2021

Du 16 au 30 mai 2021, nous sommes revenus là où n’étions pas allés depuis plus de 20 ans. La situation sanitaire difficile, les difficultés pour se rendre à l’étranger nous ont conduits sur notre île de beauté. Nous sommes restés en France tout en ayant l’impression d’être un peu hors de notre pays. Vous l’avez compris, nous sommes allés en Corse, un pays merveilleux que nous avons adoré une fois de plus.

Cette fois ci, nous avons pris notre temps, nous sommes restés 15 jours et avons fait un tour complet de l’île. Il fallait bien cela, compte tenu des difficultés de circulation, sur des routes étroites et sinueuses. Nous sommes donc partis avec notre voiture et avons décidé de nous rendre sur l’ile en bateau, les vélos en supplément à l’arrière de notre véhicule.

Notre itinéraire est défini jour après jour, soir après soir, les randonnées, les sorties vélo, le voyage promet d’être sportif et passionnant dans un cadre idyllique avec une météo extraordinaire à cette période de l’année.

Samedi 15 mai 2021…Top départ, nous voilà partis de la Tour d’Auvergne à destination de Toulon, lieu du départ de notre bateau de la Corsica Ferries. L’hôtel que nous avons choisi pour passer la nuit avant le départ est juste à côté du port. Demain matin, il faudra être matinal, le départ est prévu vers 7h00, avec un embarquement au moins une demi-heure avant. La traversée va durer 6 heures environ avec une arrivée à Île Rousse, dans le nord de la Corse du nord.

Dimanche 16 mai 2021: Pigna

Après une belle traversée, nous voilà arrivés à Île rousse, il fait magnifiquement beau, la température, pour un mois de mai, est incroyable. C’est l’été avant l’heure, on en profite pour aller se promener sur la plage et visiter la ville. Comme beaucoup de cités corses, celle-ci fut créée sous la république Corse par Pascal Paoli au XVIII eme siècle. Le centre-ville est doté d’un réseau quadrillé, de rues étroites débouchant sur le littoral. L’île rousse doit son nom à des roches rouges de porphyre ayant créé des îlots. Le centre ville est bordé par la plage de Marinella sur laquelle nous sommes allés nous promener. Le voyage commence super bien.

Après Île Rousse, nous avons pris la route de Pigna, charmant petit village perché sur un éperon rocheux, où nous allons élire domicile pour notre première nuit. Le B&B où nous logeons est absolument magnifique..la maison très ancienne est superbe et l’accueil est super sympathique. C’est l’hotel Palazzu, tenu par la sympathique Dominique. Notre chambre possède un charmant petit balcon avec une vue incroyable sur la Méditerranée…au loin, les plages d’Aregno et de Sant’Ambroggio. Et encore plus loin Calvi que nous entr’apercevons à peine.

Le 17 mai 2021, la question du repas dans un restaurant se posait encore, je tiens à vous rappeler qu’a ce moment là, ceux-ci n’étaient pas encore ouverts (cf Covid-19)…sauf discrètement en Corse, mais chuuut!!!. Nous avons donc pu, avec nos voisins de chambre d’hôte, profiter d’un excellent petit repas dans un resto, à côté du B&B, dont le propriétaire était le copain de l’employée du Palazzu. Bref, nous avons passé une excellente soirée, en bonne compagnie, c’était la première fois que nous retournions dans un restaurant depuis très longtemps.

Lundi 17 mai 2021: Pigna

Après notre première nuit, nous entamons notre visite de la Corse par la visite de Pigna, ce joli village médiéval, perché, de Balagne. Les ruelles sont fleuries, la place principale est charmante. Pigna est connu également connu pour être un repaire d’artistes et d’artisans. Le village abrite également tous les ans en été un festival de musique, l’Estivoce.

Pigna est le point de départ pour aller à la découverte des plus beaux villages de la Balagne, que nous nous apprêtons à aller explorer.Les bagages embarqués, les vélos installés, nous voilà partis sur les petites routes corses. Le lendemain soir, nous logerons à Manso, plus au sud, en passant par Calvi. On va donc avoir le temps de visiter la Balagne.

Nous commençons par Sant’Antonino, nid d’aigle accroché à un piton granitique à 500 m d’altitude. Sant’Antonino est un des plus beaux anciens villages de Corse et un des plus hauts de la Balagne. On déambule dans les ruelles, les passages couverts et entre les anciennes maisons qui se fondent dans le roc.

Tout en haut du village où nous sommes pratiquement seuls, se trouve l’ancien Castello, d’où la vue sur la mer et la plaine est splendide.

La spécialité de Sant’Antonino (entr’autres) est le citron. En redescendant vers notre voiture, nous en profitons pour acheter du jus de citron en bouteille…excellent.

Sur route de Calvi, ensuite, nous passons par Montegrosso et surtout Montemaggioro, un village avec vue sur mer et montagne. Le village est comme tous les villages du coin, ancien, avec de belles ruelles ornées d’anciennes maisons aux portes sculptées. La spécialité du village est l’huile d’olive..tous les ans , en été se déroule un festival, le fiera di lalivu (https://balagne-corsica.com/agenda/fiera-di-lalivu/).

Avant de rejoindre notre destination du soir, Manso, nous passons par Calvi, capitale de la Balagne, grain de beauté dans l’ile de beauté, qui se love au nord-ouest de la Corse. Calvi est sans contexte connue principalement pour sa citadelle génoise, qui regarde au loin les montagnes enneigées du Monte Grossu.

Il fait bon flâner dans les ruelles étroites de la citadelle perchée, on y trouve également des épiceries fines, des boutiques de créateurs corses, des boutiques de bien-être, de beauté et d’innombrables petits restos sympas.

Au pied de la citadelle, se trouve la marina, ou s’amarrent les bateaux de pêcheurs et les plaisanciers.

La surprise du jour est d’avoir découvert la « maison natale » de Christophe Colomb. Nous pensons que cela relève plutôt de la légende. Les habitants de Calvi semblent très fiers de cette célébrité locale et on les comprend. Les preuves historiques de sa naissance restent cependant floues. Cela est certainement dû aux origines génoises de la cité. La Corse a été longtemps génoise, Christophe Colomb est né à Gènes, le lien a été vite trouvé.

D’autres noms illustres sont également associés à Calvi: Napoléon, Pascal Paoli ainsi que l’Amiral Nelson.

Mardi 18 mai 2021: Pigna—->Manso

Desstination Manso ce soir, au sud de Calvi, à l’intérieur des terres, à l’est de Galeria. Sur la route, nous effectuons notre première sortie vélo le long de la côte. Le parcours est magnifique, nous empruntons des chemins, des sentiers, des routes . Nous voyons Calvi au loin, et arrivons au phare de la Revellata avant de faire demi-tour en direction de notre B&B perdu dans les terres, le long d’une petite rivière. Le B&B est très sympa, plusieurs autres couples séjourneront également ce soir là et nous mangerons tous ensemble un excellent repas concocté par la maîtresse de maison et son mari.

19 mai 2021: Manso—->Vico

Aujourd’hui, nous quittons Manso pour Vico…nous allons longer en grande partie la côte ouest, avant de revenir à l’intérieur des terres. Nous allons passer de la Corse du Nord à la Corse du Sud. La route, comme souvent en Corse sera longue, sinueuse mais terriblement belle.

Nous allons aujourd’hui encore faire une super sortie vélo, dans les fameuses calanques de Piana….une douzaine de kilomètres d’une montée interminable au milieu d’un décor de far-west. Les calanques sont une formation géologique de roches plutoniques et magmatiques…très impressionnantes. Les parcourir en vélo était encore plus magnifique, on a pris le temps de les admirer et de faire des pauses pour profiter un maximum de l’ambiance un peu lunaire, presque extraterrestre.

Sur la route qui nous menait à Vico, plus tard, nous sommes passés par les gorges de la Spelunca, des gorges propices aux randonnées, avec des sentiers en bord de rivière, des ponts de pierre en arc et des bassins de baignade paisibles. Nous avons mis nos baskets et sommes partis en randonnée dans ces gorges magnifiques, le long d’une belle rivière, au milieu des bois. Nous étions seuls en pleine nature, loin de tout et de tous, tout ce qu’on aime.

Le grand moment aussi de cette journée a été la rencontre avec des cochons sauvages, les fameux cochons corses tout noirs…petit conseil à ce propos, la conduite en Corse peut se révéler parfois téméraire, tant les routes sont étroites, sinueuses et remplies d’animaux de toutes sortes. De toute façon, sur l’île de beauté, on ne peut jamais conduire très vite, encore moins lorsqu’on est en vacances.

Tout a été beau aujourd’hui 😊😊😊

Jeudi 20 mai 2021: Vico—->Ajaccio

destination Ajaccio aujourd’hui, via Cargèse. Nous allons une fois de plus, longer la côte, sur de nombreux kilomètres, avant de rejoindre la capitale du sud.

On fait une petite pause à Cargese, petite ville sur la côte, perchée d’où la vue sur la Méditerranée est imprenable. La côte est très sauvage à cet endroit, rien à voir avec les plages que nous découvrirons plus tard sur la côte est, près de Porto-Vecchio.

Nous arrivons à Ajaccio, première ville importante de Corse que nous rencontrons.. premiers embouteillages aussi. Ça n’est pas forcément ce qu’on est venu chercher en Corse mais on ne peut pas être venu ici sans visiter cette petite préfecture de bord de mer. On s’installe dans notre Air B&B et on part à vélo en direction des îles sanguinaires, à la pointe de la Parata. Un super parcours côtier le long de nombreuses plages et criques. Au bout, se trouve une petite tour génoise que l’on va aller visiter à l’occasion d’une petite randonnée . L’endroit est tellement beau que l’on n’a plus envie de le quitter, on traîne, on admire, on profite, on prend notre temps. Le retour se fait sur la même route, à la tombée de la nuit. Les journées sont encore longues à cette période de l’année et nous en profitons pour aller visiter Ajaccio…la ville, où tout de même, Napoléon est né.

Vendredi 21 mai 2021: Ajaccio—->Campomoro

Aujourd’hui, nous allons nous diriger de plus en plus vers le sud de l’île, direction Campomoro, près de Sartène et Propriano. Pour débuter la journée, nous allons nous arrêter à Filitosa, 50 km après Ajaccio. Ce site préhistorique majeur de l’âge de bronze de l’île de beauté est une spectaculaire concentration de statues de granit ainsi que des menhirs. Autour de l’olivier millénaire, au centre du site se trouvent cinq statues impressionnantes en arc de cercle. Nous y restons une partie de la matinée, l’endroit est paisible, reposant, nous sommes pratiquement seuls dans cet espace où l’on imagine la vie de nos ancêtres au milieu de ces immenses sculptures.

Dans l’après-midi, nous avons un “rendez-vous”avec un ami, pas loin d’Olmeto, dans une propriété viticole dénommée “le domaine de Sant Armettu”. Le fils du propriétaire, Guillaume, nous attend pour nous faire visiter l’exploitation, les caves, la production et la boutique. Dominant le golfe de Propriano et la baie de Tizzano, le domaine bio est magnifique. Le soleil est ardent, Guillaume nous fait visiter les vignes et nous donne plein d’explications super intéressantes sur la façon de travailler le raisin. Nous visitons également les caves où le vin est réalisé, entreposé et embouteillé, avant de finir à la boutique où nous repartons avec plusieurs bouteilles ainsi que de l’huile d’olive, production locale. Le vin de Sant Armettu est excellent, nous vous le conseillons vivement.

Direction à présent le belvédère de Campomoro où se trouve notre B&B, au bord de la mer. Dans ce petit village de pêcheurs, authentique, l’ambiance est à la douceur de vivre, le charme est authentique. La vue sur la Méditerranée est superbe, l’endroit est paradisiaque, on serait bien restés plus longtemps.

Au détour d’une randonnée sympa, nous découvrons la tour génoise de Campomoro bâtie au XVème siècle, par les génois. De la plus grande des tours de Corse, environ 15m de haut, la vue est à couper le souffle. Belvédère Campomoro est un joli village où l’infinité de l’horizon, se mêle aux eaux limpide de la méditerranée.

Samedi 22 mai 2021: Campomoro—->Bonifacio

Notre première semaine de voyage en Corse va se terminer à Bonifacio, magnifique ville située à l’extreme sud de l’île. Mais auparavant nous allons faire une étape à Sartène, la plus Corse des villes corses, à moins d’une heure de Bonifacio. L’histoire de cette petite ville remonte au moyen-âge, c’est dire si elle est ancienne. Les ruelles et les demeures pleines de charme sont nichées sur une forteresse de granit, ce qui lui a toujours conféré une position stratégique pour se défendre. Ce jour là, le petit marché local donnait encore plus d’attrait et d’intérêt à notre visite…nous sommes repartis avec quelques victuailles pour le repas improvisé de midi.

Direction Bonifacio à présent, la perle du sud. La commune française la plus septentrionale de France métropolitaine comporte un port et une citadelle, établie sur un cap dominant la mer et juchée sur une falaise de calcaire impressionnante . Il faut en réalité s’éloigner un peu de Bonifacio pour apprécier davantage la beauté de ce site et de cette situation spectaculaire. C’est ce que nous ferons plus tard quand nous irons rejoindre notre B&B, avant de revenir le soir apprécier un bon repas dans la citadelle.

On a adoré Bonifacio pour son charme, ses jolis bâtiments et ses belles ruelles mais aussi pour son emplacement incroyable avec une vue sur la Sardaigne au loin.

Suite de notre voyage en Corse dans le prochain article

Suite

Laisser un commentaire