25 bonnes raisons de visiter l’Islande…selon nous

25 bonnes raisons de visiter l’Islande…selon nous

 

IMG_2428

Du 17 au 27 juin 2015, nous sommes partis Nath et moi en Islande. Nous avons adoré ce pays à quelques heures à peine de chez nous. On a pris une grosse bouffée de pureté, de simplicité, de nature, de dépaysement. On a vraiment eu envie de faire partager notre amour de ce pays incroyable, les raisons ne manquent pas, en vrac, voici une petite liste non exhaustive de tout ce qui nous a marqué, de tout ce qu’on a aimé et même adoré.

 

 

1) Keflavik

D’abord l‘arrivée à Keflavik, l’aéroport de Reykjavik, au milieu d’un décor lunaire incroyable, d’un champs de lave hallucinant. Dès l’arrivée en Islande, on a le sentiment d’avoir changé de planète. IMG_1259

2) Le Blue Lagoon,

tout près de Keflavik. Alors d’accord, c’est un brin touristique mais franchement ça vaut le coup, l’eau bleue turquoise de cette source chaude aux vertus thérapeutiques nous a fait un bien fou dès notre arrivée. Et en Islande, vous trouverez ailleurs, les mêmes sources moins touristiques et tout aussi intéressantes. IMG_1251

3) La terre est vivante en Islande,

les glaciers, les volcans, les geysers, les cascades, tout bouge incroyablement..ça fait du bien de voir notre terre exister, remuer, vivre tout simplement. On la perçoit physiquement, visuellement, presque tactilement. 32 systèmes volcaniques y sont encore en activité

4)Le jour permanent

Compte tenu de sa latitude très au nord, lorsqu’on arrive en été, on ne voit jamais la nuit. Alors bien sur, au début, ça dérègle un peu, ça perturbe même mais après quelques jours on s’y habitue très bien et on finit par y prendre goût. les journées sont interminables et on en profite pour faire un maximum de choses. A Reykjavik, alors qu’il était presque minuit, la ville semblait vivre comme s’il était 5 heures de l’après-midi, c’était incroyable.

bain de minuit à Egilstadir

bain de minuit à Egilstadir

 

5)L’Islandais

Il faut bien sur parler anglais lorsqu’on va en Islande (les islandais sont incroyablement bon en anglais) mais écouter parler la langue islandaise a été un véritable régal. Il faut savoir que cette langue est la langue la plus vieille d’Europe et peut être même du monde. Compte tenu de son isolement, l’islandais qui est une variante d’une langue proche du norvégien et du danois, n’a pas évolué depuis plus de mille ans. C’est un peu comme si nous, français, parlions encore latin, avouez que c’est assez particulier. Bien sur, vous ne comprendrez strictement rien à cette langue mais quand on pense à son origine, son histoire, on prend un plaisir fou à l’écouter, surtout qu’elle n’est parlée que par 300 000 personnes dans le monde.

6) tout ce qui concerne l’environnement, la nature, les parcs nationaux, les glaciers, les cascades, etc...est gratuit en Islande. Les islandais considèrent qu’on ne paye pas pour voir un phénomène qui est lié à la nature et nous on trouve ça génial. Non pas parce qu’on est radin mais parce qu’on aime cette philosophie qui consiste à ne pas profiter des touristes à tout bout de champ. Aujourd’hui, dans beaucoup de pays, y compris la France, n’importe quelle petite chute d’eau ou même une petite église devient payante. 

7) La nourriture :

on n’était pas forcément venus en Islande pour la gastronomie et on a été incroyablement surpris par la qualité de ce qu’on a mangé et pas uniquement par ce qui venait de la mer. Nous avons mangé le meilleur agneau de notre vie. Les moutons vivent en totale liberté dans ce pays, mangent ce qu’ils veulent et comme l’Islande est le pays ou les engrais sont les moins utilisés au monde, on ne doute plus de la qualité de l’herbe qui est consommée. Passez outre vos a priori et venez également gouter du Minke Whale (du Rorqual); alors bien sur c’est une petite baleine, j’ai mis longtemps à accepter de manger ce mammifère marin qu’on adore tous mais je me suis dit que si c’était sur le menu, je n’allais pas pouvoir sauver cette baleine là. Il y a des quotas de pêche de toute façon, ne vous inquiétez pas. Elles sont tout de même bien protégées.

8) Voir des aurores boréales

Une aurore polaire (également appelée aurore boréale dans l’hémisphère nord et aurore australe dans l’hémisphère sud) est un phénomène lumineux caractérisé par des voiles extrêmement colorés dans le ciel nocturne, le vert étant prédominant. Alors bien sur, le phénomène n’est pas forcément évident à observer, il faut beaucoup de patience et de chance. Quand on a l’opportunité d’en voir une, on ne l’oublie pas aurores-boreales-islande

9) Découvrir une capitale super sympa: Reykjavik.

La capitale islandaise est une charmante petite capitale tout en couleur, les murs, les toits, les façades et même les tags sont jolis. Ca donne envie d’y habiter, ça change de nos immeubles souvent tristounets ou tout simplement ordinaires et sans âme.

Reykjavik est une ville à dimension humaine alors qu’elle regroupe tout de même 2/3 de la population islandaise

En même pas deux jours, vous aurez la possibilité de tout voir à Reykjavik. Ici, pas besoin de bus, de métro et encore moins de voiture. Tout à pied, deux grandes rues principales parallèles, un super front de mer, des maisons colorées adorables, trois bâtiments particuliers à voir, Hallgrimskirkja, la cathédrale, Harpa, l’opéra, et Solfar, le Drakkar de bord de mer, quelques musées mais surtout une ambiance super sympa, jour et nuit, surtout en été.

10) Voir des baleines

et tout un tas d’autres animaux, phoques, chevaux islandais , rennes macareux. C’est la séquence émotion de notre voyage. Et même si les baleines ont un peu joué à cache-cache avec nous, et s’il ne doit subsister qu’une image de toutes celles qu’on a vues, ce sera celle là. La puissance, l’immensité, le calme des baleines bleues et à bosse d’Husavik qui voguaient tranquillement autour de notre tout petit bateau nous ont hypnotisé.. 

11) se baigner dans des piscines naturelles,

les islandais profitent des sources d’eaux chaudes naturelles pour créer des piscines en plein milieu de la nature, au milieu de nulle part. On en a trouvé, on y est allé et franchement, c’était génial. C’est ça l’esprit islandais, profiter de la nature, l’utiliser sans la dénaturer. Et comme on ne peut pas se baigner dans l’atlantique, beaucoup trop froid, les piscines d’eau chaude sont parfaites pour se détendre, surtout après les longues randonnées dans les glaciers et les volcans. IMG_1474

12) La sensation d’aventure, d’isolement.

Sans aller très loin de chez nous, il est possible de vivre l’aventure avec un grand « A ». La démographie de l’Islande est extrêmement faible, la plus faible d’Europe, environ 3 habitants/km2. 2/3 de ses habitants vivent à Reykjavik, ce qui laisse 100.000 habitants dans tout le reste du pays, soit 100.000 km2. Autant dire qu’au cours de notre périple, nous n’avons pas rencontré grand monde. Nous nous sommes souvent retrouvés dans des paysages absolument incroyables, loin de tout et de tout le monde. Nous roulions parfois 100 km entre deux « zones habitées » avec tout ce que cela représente comme difficultés au niveau de la gestion de l’essence, du risque de panne sur des routes difficiles gravillonneuses. On ne peut pas compter sur grand monde pour se faire dépanner c’est pour cela que nous vous conseillons largement de louer plutôt un 4X4, d’être bien équipé au niveau vêtement, un peu à boire, à manger, et ceci, même en été, on ne sait jamais. Il nous est même arrivé de tomber sur des routes fermées par…la neige, fin juin. Alors bien sur, quand je parle d’aventure, ce n’est pas l’Amazonie ou le Sahara, on ne risque pas grand chose, il ne faut pas exagérer mais l’isolement que nous avons souvent rencontré nous a donné ce petit parfum d’aventure que nous avons adoré..si près de chez nous finalement. IMG_1899 13) des cascades incroyables Alors là, des cascades, on a en a vues un nombre incalculable, de toutes les tailles, les plus grandes, les plus hautes, les plus larges, le plus grand débit, les plus spectaculaires du monde. on n’a jamais vu autant d’eau de notre vie, et dans des décors toujours extrêmement spectaculaires et grandioses. Aucune cascade n’a été  identique, et  à chaque fois, la petite rando qui nous y a amené a été l’occasion de se balader dans un superbe paysage avec pour aboutissement un phénomène naturel étonnant.

14) Des  moutons partout:

dans tout le pays, il y a des moutons, en totale liberté, dans les prés, sur les routes. Il faut d’ailleurs faire attention lorsqu’on roule dans des endroits quelque peu isolés car les brebis accompagnées de leurs deux agneaux sont nombreuses un peu partout. Ce coté nature et bucolique nous plait énormément. Parfois on avait l’impression qu’il y avait plus de moutons que d’habitants et c’était surement le cas dans certaines parties de l’Islande.

15) les fjords sont superbes

Nous sommes allés dans les fjords de l’Est mais il y a également les fjords de l’ouest. Nous sommes déjà allés en Norvège où les Fjords sont plus creusés, plus profonds, plus spectaculaires. Ceux d’Islande sont malgré tout magnifiques. Ils ont une beauté simple et naturelle. On reste au bord de la route et on admire. Combien de fois s’est on arrêtés pour prendre une photo improbable. L’oeil restant malgré tout le meilleur outil pour admirer la nature islandaise. Vous allez voir, vous n’arrêterez pas de faire des haltes au bord de la route et vous ferez comme nous…waouhhhhhhhh!!! IMG_2479

16) Voir et revoir les geysers

L’Islande c’est synonyme de Geyser. Si l’on interroge n’importe qui et qu’on lui dit qu’on a été en Islande, invariablement la question qui reviendra est : as tu vu des Geysers. Et oui, on en a vus. Pour cela, il faut se rendre dans le Golden Circle, à Geysir, qui signifie en islandais « celui qui jaillit ». Aujourd’hui, l’historique « Geysir » ne jaillit plus depuis longtemps mais son voisin, le « Strokkur », continue d’être actif toutes les 6 à  7 minutes. Ca commence par bouillonner gentiment, on sent que ça va venir, on perçoit un frémissement certain et soudain, magique, ça jaillit à plusieurs dizaines de de mètres et la clameur retentit. On est comme comme des enfants devant un phénomène naturel qui ne finit jamais de nous émerveiller.

Jaillissement de Strokkur

Jaillissement de Strokkur

 

17) Avoir l’impression d’être sur la lune

Je crois savoir que la NASA, avant sa mission Appolo qui l’a menée sur la lune, est venue en Islande pour essayer de recréer les conditions lunaires. Et maintenant qu’on y a été, on comprend pourquoi, tant les paysages sont parfois spectaculairement lunaires., presque inquiétants. Les champs de lave  présents partout donnent cette sensation extraterrestre. N’ayez pas peur, venez voir la lune…sur terre!!

au bout de la péninsule de Snæfellsnes, toujours des champs de lave recouverts de lichen

au bout de la péninsule de Snæfellsnes, toujours des champs de lave recouverts de lichen

 

18) un paradis pour les amateurs de géologie

rocher volcanique situé sur la faille intercontinentale entre l eurasie et l amerique du nord..un des régions les plus actives du monde qui n a toujours pas fini sa croissance

19) Il ne fait pas si froid que ça

Quand on évoque l’Islande, on imagine froid, climat difficile, c’est en partie vrai mais pas tant que ça. En effet, le Gulf Stream passe à proximité du rocher et radoucit considérablement le climat. Alors même si en été, la température dépasse rarement 15°..brrrr..en hiver elle descend rarement sous les -5° ce qui est très chaud par rapport à ce qu’on imaginerait. Visiter l’Islande est agréable en toutes saisons, c’est cela aussi qui est intéressant Et de toute façon, comme disent les islandais, si vous n’aimez pas le temps qu’il fait en Islande, attendez 15 minutes!!

20) Un des pays les plus surs du monde,

Une seule statistique qui veut tout dire: l’an dernier, il y a eu un seul homicide en Islande. Il n’existe pas un seul pays au monde plus sur et nous l’avons très bien ressenti. Pour apporter une petite touche personnelle, nous avons découvert une population extrêmement sympathique, certes discrète mais toujours adorable et serviable..on a adoré discuter avec les islandais. De plus les islandais ont été classés 4ème peuple le plus heureux du monde

21) Voir des lagons d’iceberg

On rêvait de voir des icebergs, on ne pensait pas en voir en été. L’été avait 6 semaines de retard et heureusement nous avons pu voir et admirer des lagons entiers d’Icebergs, qui provenaient des glaciers environnants. Couleurs bleutées incroyables, presque translucides, voir un iceberg n’est bien sur pas comparable à voir une baleine, nous n’avons pas eu la même émotion mais tout de même, c’est extrêmement beau à voir, c’est pur, c’est parfait. IMG_1669

22) L’Islande est le pays le plus connecté au monde

Bien sur, on ne va pas visiter un pays parce qu’il est correctement connecté et que l’internet et le téléphone fonctionnent bien mais je vous connais, vous ne pouvez plus vous passer de votre portable et de votre tablette. Sachez que 97% des islandais sont connectés à Internet. Ou que vous soyez en Islande, vous aurez du WI-Fi et bizarrement  quelque soit l’ endroit ou vous vous trouverez, même le plus paumé du pays, vous constaterez que votre téléphone mobile a du réseau. Pas un émetteur à 50 kilomètres à la ronde mais ça marche quand même, mystère??? Ca doit venir des satellites. .Mélange de paysages qui ressemblent à la création du monde et modernité incroyable…c’est ça l’Islande

23) Nous avons fait le tour de l’île en 10 jours

Nous n’avions qu’une dizaine de jours pour faire le tour de l’île ce qui parait peu mais sans véritablement nous presser et en ayant eu la chance de voir un maximum de choses, nous avons eu largement le temps de boucler notre tour. Alors certes, 4 jours supplémentaires nous auraient bien arrangé, on aurait trainé davantage. La route numéro 1, qui fait le tour de l’île fait exactement 1339 kilomètres, nous avons réalisé en fait 3000 kilomètres avec toutes nos circonvolutions. Nous reviendrons forcément pour voir le centre de l’ile dont beaucoup de routes étaient encore bloquées par la neige ainsi que les fjords de l’ouest mais déjà en 10 à 15 jours vous en ferez pas mal. Capture d’écran 2015-07-05 à 12.08.04

 

24) Pays écologique,

L’Islande est connu pour utiliser le chauffage  avec geothermie, c’est aussi le pays dans le monde qui utilise le moins d’OGM et d’ antibiotiques. Peu de monde pour polluer, peu d’entreprises polluantes, nous sommes dans un coin du monde encore préservé et sain. Ca fait franchement du bien. Alors certes, comme on dit, il faut y être né pour pouvoir y vivre mais le temps d’un séjour même bref, on a le sentiment de vivre plus près de la nature. 

25) Dernier point et pas des moindres: Il n’y a pas un seul Mac Donald dans toute l’Islande.

Pour les fans de cette enseigne, je m’excuse par avance de considérer cette raison comme importante pour visiter l’Islande mais pour nous c’est extrêmement symbolique. La marque au M jaune, multinationale superpuissante n’a pas réussi à s’implanter ici, et pour nous c’est absolument incroyable, nous n’avons jamais vu ça nulle part ailleurs, dans aucun des pays ou nous sommes déjà allés. L’Islande veut préserver sa culture, ses traditions, sa cuisine, sa nature, sa philosophie de vie. Ils ne sont pas anti-américains mais en tant que petit pays (par le nombre de ses habitants) veut résister encore et toujours à l’ envahisseur….ça ne vous rappelle pas quelque chose?!!!

25 bis) Il n’y a pas un seul moustique en Islande

Je sais, j’avais dit 25 raisons, et là, ça fait 25bis ou 26 comme vous voulez mais franchement, j’ai découvert quelque chose d’extraordinaire qui concerne l’Islande et que je tenais absolument à rajouter.

Il n y a pas un seul moustique en Islande, eh oui, ça parait incroyable mais c’est vrai. Il y a des moustiques dans des pays plus chauds bien sur, et on le comprend aisément. Il y a des moustiques dans des pays plus froids comme le Groenland, on le comprend moins facilement mais il n’ y en a pas en Islande (et aux Iles Féroé). Pourquoi ça me direz vous?

La véritable raison réside sans doute dans les conditions climatiques islandaises. Au Groenland et en Scandinavie du Nord, les nymphes( les moustiques en formation ) hibernent sous la glace et éclosent au printemps dès que la glace a fondu. L’hiver polaire étant continu, ceci ne se produit pas avant le printemps. Or, les hivers islandais sont variables : il peut se produire de soudaines hausses de température au milieu de l’hiver, elles sont accompagnées de dégel, puis la température baisse à nouveau.

En cas de dégel, la nymphe se mettrait à éclore. La femelle devrait trouver des proies pour faire son repas de sang, et plusieurs jours seraient ensuite nécessaires pour qu’elle s’accouple, que les œufs arrivent à maturité et qu’ils soient déposés dans un étang ou un marécage. Mais les changements du climat islandais sont si rapides que les moustiques n’ont pas le temps d’achever leur cycle de vie. Dans ces conditions, la nymphe ne peut atteindre la maturité avant que les températures baissent à nouveau et que la glace se reforme sur les plans d’eau.

Moi, personnellement, dont la peau est très appréciée des moustiques, je trouve que c’est une super raison pour venir en Islande. Je confirme en tout cas que nous n’en avons pas vu un seul de ces maudits insectes.

Quelques liens intéressants à visiter avant de partir en Islande:

http://www.islandenpoche.net

Home

http://www.photovoyage.org/islande/

Un voyage en Islande en routard ? Voici le guide !