Une petite journée à Trèves, Allemagne

Une petite journée à Trèves, Allemagne

30 avril 2019 0 Par Denis

Les 22 et 23 mars, nous sommes allés faire un petit tour en Allemagne. Au départ, l’objectif était d’aller assister au concert du groupe « Australian Pink Floyd », un cover band des immenses Pink Floyd. Les spectacles auxquels nous assistons sont souvent le prétexte pour visiter une ville, une région. Et comme nous sommes curieux de nature, et très éclectiques, nous allons partout, y compris là où personne ne penserait forcement se rendre.

Trèves se situe en Rhénanie-Palatinat, pas très loin de Luxembourg-ville et aussi de la France. Il s’agit de la plus vielle ville d’Allemagne, sa date officielle de création remonte à -16 avant JC, sous l’empereur Auguste. Les romains ont par la suite occupé la ville pendant très longtemps, et notamment sous Constantin le grand au 4ème siècle. La ville a également subi beaucoup de bouleversements au cours de son histoire, entre autres, 70 ans de guerre avec la France sous Louis XIV et Louis XV, une occupation prussienne sous Napoléon, 22 bombardements au cours de la première guerre mondiale, une occupation française entre 1919 et 1930, et une destruction (il y en a eu 12 dans son histoire) à 40 % pendant la deuxième guerre mondiale.

Aujourd’hui la ville compte 100000 habitants, renait de ses cendres et profite de son passé romain pour accueillir de nombreux visiteurs du monde entier. Ses églises, thermes et vestiges anciens attirent les amateurs d’histoire. L’ancienne cité romaine est pleine de charme, avec beaucoup de zones piétonnes et d’espaces verts et sa taille raisonnable, à dimension humaine nous a donné envie d’aller y voir de plus près…on n’a pas été déçus.

Une journée suffit à voir l’essentiel de la plus ancienne ville allemande. Si vous vous y rendez un jour ( et je vous le conseille), voici un résumé de tout ce qu’il faut absolument découvrir. Ce qu’il y a de plus interessant est compris dans un carré, centré sur la place du marché, la plus importante place de la ville (super jolie d’ailleurs). Du coup, nous avons tout fait à pied, par un temps printanier super agréable.

Le mieux en fait, si vous arrivez en voiture, est de se garer du coté de la Porta Nigra ( il y a un parking du même nom juste à coté qui vous coutera 9 euros pour la journée) et de commencer la visite par la porte romaine de la ville.

On était arrivés la veille pour assister au concert d’ Australian Pink Floyd au Arena Trier..concert génial par ailleurs et après un petit déjeuner copieux au Berghotel Kockelsberg, situé sur les hauteurs de la ville, nous partons explorer Trèves.

La Porta Nigra

Première étape et non des moindres, la Porta Nigra, (170 après JC) ,symbole de la ville et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’une des plus grandes portes de villes romaines subsistant dans le monde ( hauteur 29m, largeur 36m). Bâtie avec d’énormes pierres de taille en grès (certaines font jusqu’à 6 tonnes), le nom de « Porte Noire » apparait pour la première fois en 1036, date à laquelle l’édifice est transformée en Eglise. On peut monter à l’intérieur de la Porte et s’y promener. La couleur relativement sombre de la roche explique certainement son nom.

La maison des Rois Mages 

On continue notre parcours en empruntant la Simeonstrasse qui mène à la place du marché. Sur la gauche, à environ 100 m de la Porta Nigra se trouve la dreiköningenhaus, autrement dit, la maison des Rois Mages, qui est une des maisons en pierres les plus vieilles d’Allemagne (1230). Elle a reçu son nom d’une peinture de l’Epiphanie qui se trouvait à l’époque dans la maison. A l’époque, Trèves était protégée par une enceinte, celle ci malheureusement était incomplète et parfois , il fallait se défendre des invasions. Pour cela, on mettait la porte au premier étage et celle ci n’était accessible que par un escalier en bois amovible que l’on pouvait rapidement enlever en cas de danger. L’édifice est crépi et orné de motifs mauresques, inhabituels dans cette région. Ils venaient probablement de l’empereur Frederic II qui régnait dans la région à cette époque , originaire de Sicile,  et qui avait amené avec lui une importante colonie d’arabes d’Espagne.

Le quartier juif médiéval

Un peu plus loin, avant la place du marché se trouve l’entrée du quartier juif médiéval. Plusieurs maisons magnifiques, à colombage ornent cette entrée. A peu près à la même époque la maison des Rois mages (1235) plusieurs familles juives firent construire plusieurs maisons contigües avec un souterrain commun qui permettait de s’enfuir discrètement (déjà!!!). L’accès à ce corridor secret est aujourd’hui muré mais est visible. La porte des juifs (Judentor) donnant sur le grand marché remonte à 1219.

Le Grand Marché (Hauptmarkt)

Il date de 958, autrefois il était sur les bords de la Moselle et depuis à été transféré au centre de la ville. Les maisons sont toutes très belles et colorées. L’activité y est intense, quand nous y sommes repassés l’après-midi, elle regorgeait de monde venus aussi bien pour y faire leur marché que pour profiter des terrasses ensoleillées. Au centre du marché se trouve La Croix du marché avec une colonne romaine.

La Cathédrale (Der Dom)

A deus pas de la Grande Place se trouve la Cathédrale St-Pierre de Trèves. Celle-ci ne représente plus aujourd’hui qu’un quart des dimensions originales de l’église romaine. Les 2/3 de la Cathédrale datent des 1500 dernières années. A coté de la « Dom » se trouve l’Eglise Notre-Dame (liebfrauenkirche) , l’église gothique la plus ancienne d’Allemagne (1235/1250)

La Basilique de Constantin

Inscrite également au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle date du 4ème siècle. L’édifice est accolé aujourd’hui au Palais électoral qui est le siège de l’administration régionale.

La Basilique Constantin

Le Palais Electoral

Le cube en verre qui protège les bains romains

La maison de Karl Marx

on ne le savait pas en y arrivant, mais Karl Marx (1818-1883) est bel et bien né à Trèves. Il y a fait une partie de ses études avant de partir à Bonn puis Berlin où il a fait des études de droit pour devenir avocat. Nous sommes passés devant sa maison, au 10 Brückenstrasse. Aujourd’hui, c’est un musée évoquant les différentes étapes de sa vie ainsi que l’histoire du socialisme et du communisme. Ce qui est assez drôle, c’est que aujourd’hui, cette demeure représente plutôt une demeure de bourgeois aisés…

Karl Marx est partout à Trèves

La Fontaine Saint-Georges

C’est une fontaine baroque dédiée à Franz Georg von Schönborn est la représentation de Saint-Georges tuant le dragon. Les statues aux quatre coins symbolisent les quatre saisons.

L’Eglise Saint-Paulin

superbe église baroque du XVIII ème siècle. A l’intérieur, les orgues baroques sont exceptionnelles ainsi que le sarcophage romain renfermant le cercueil en bois de cèdre du Liban de l’évêque Paulin.

Les thermes de Barbara

Inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces thermes du 2ème siècle après JC étaient les 4èmes plus grands thermes de tout l’Empire Romaine et bien sûr, les plus grands de Trèves. Aujourd’hui ne subsiste qu’un tiers de l’original. Certains détails sont très interessants comme des bassins chauffés, du chauffage par le sol, des chaudières, des canaux d’adduction et d’écoulement. Techniquement, les romains étaient déjà très au point.

Le Pont Romain

Lorsque les romains construisirent une route de Lyon au Rhin, ils firent en 18/17 avant JC un pont en bois. Les piles en basalte du pont actuel datent de 144-152 après JC . Il s’agit de la construction romaine la plus ancienne établie en Allemagne.

La plus vieille d’Allemagne mérite le détour, on ne pensait pas forcément découvrir dans cette région de Rhénanie autant de vestiges romains..et de surcroit si bien conservés. La ville se visite tranquillement à pied le temps d’une journée. L’amphitéatre, ainsi que les thermes impériaux, que nous n’avons pas visités se trouvent un peu à l’écart de la ville mais méritent également d’être explorés tant ils paraissaient gigantesques à l’époque.

On a adoré voyager dans le temps, presque 2000 années en arrière. On peut venir à Trèves pour les romains, le Moyen-Age, la Renaissance ou l’art Baroque mais aussi pour d’innombrables musées que l’on n’a pas eu le temps de visiter, comme le musée de la Cathédrale.

Cela nous a donné l’idée en tout cas de visiter d’autres villes allemandes, et notamment Aix-la-Chapelle un peu plus au nord et lieu de naissance de Charlemagne (et oui), un de mes ancêtres .. ça sera l’occasion d’un autre voyage, bientôt peut être .

Wilkommen in Trier und Rheinland